ACCUEIL > FAITS DIVERS > 22 pointes d’ivoire saisies à Tchibanga 


22 pointes d’ivoire saisies à Tchibanga 

  6 mai 2018 à 23h23min 0 Commentaire(s)


Les présumés braconniers Vincent Tchinédou, Sunday Pama, Nick Dibia et Ogou Bertrand, tous de nationalité Nigériane, ont été appréhendés, le 3 mai dernier, en flagrant délit de détention et commercialisation de 22 morceaux d’ivoire à Tchibanga, dans le sud du Gabon par les éléments de la police judiciaire.

Selon une source proche du dossier, Vincent Tchinédou serait sans doute, l’une des pièces maîtresses du réseau gabonais de braconnage des éléphants et de trafic d’ivoire. "Depuis plusieurs mois, ce ressortissant nigérian était ausculté par les forces de l’ordre en service dans les régions de la Nyanga et de l’Ogooué-Maritime. Plusieurs informations ont permis à la Police Judiciaire de savoir que le trafiquant était sur le point de mettre sur le marché un stock important d’ivoire", a déclaré la source.

Les faits se sont déroulés le 3 mai 2018, lorsque Vincent Tchinédou décide de quitter Gamba pour se rendre à Tchibanga pour écouler son butin dans un carton.. Ben informés de ses mouvements pour l’avoir suivi depuis plusieurs jours, les éléments de la police judiciaire de l’antenne de Tchibanga ont enclenché le même jour une procédure d’interpellation.

Pour mener à bien cette opération, les agents de la PJ étaient accompagnés des agents des Eaux et Forêts pour les aspects techniques et de juristes de Conservation justice pour les aspects juridiques. Ainsi, les agents de la PJ ont très vite bouclé la petite commune de sorte d’être informés de l’arrivée du trafiquant.

Effectivement, le ravisseur est arrivé dans la ville et est alors aperçu avec trois de ses présumés complices, Sunday Pama, Nick Dibia et Ogou Bertrand. Rapidement, l’homme se dirige seul, sous le regard des agents de la PJ, à la rencontre de son client. Plus tard, il est rejoint par ses trois complices sans aucun soupçon.
Procédant à la transaction avec ledit client, ce dernier est pris en flagrant délit dans une pièce grâce à l’intervention de la PJ où toutes les personnes présentes ont été également arrêtées.

Selon toute vraisemblance, le trafiquant, ses complices et leur client avaient fixé, depuis plusieurs jours, le montant de leur transaction. Le client devait en effet payer 100.000 cfa au kg. A raison de près 27 kg d’ivoire, il devait débourser la coquette somme de 2,7 millions de F cfa.

Tchinédou et ses complices vont être présentés devant le Procureur de la République pour répondre des faits de transport, détention et commercialisation des trophées d’une espèce intégralement protégée. Ils risquent jusqu’à six (6) mois de prison pour avoir violé les dispositions des articles 92, 274 et 275 du code forestier.