ACCUEIL > ECONOMIE > 47ème session du Conseil des ministres de l’OHADA : un budget de plus de 6 milliards de F CFA adopté pour l’exercice 2019 


47ème session du Conseil des ministres de l’OHADA : un budget de plus de 6 milliards de F CFA adopté pour l’exercice 2019 

  31 janvier 2019 à 23h31min 0 Commentaire(s)


Les assises de la 47ème session du Conseil des ministres de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) se sont achevées ce jeudi 31 janvier à Libreville, avec l’adoption du budget 2019, la passation de la présidence à la République de Guinée Bissau, a-t-on constaté.
Le ministre d’Etat en charge des Droits Humains du Gabon, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, a clôturé, ce jeudi à Libreville, la 47ème Session du Conseil des ministres de l’OHADA qui a réuni 12 Etats membres sur 17.

Une rencontre qui a permis d’adopter le budget de l’exercice 2019 à la somme de 6 milliards 773 millions 089 mille 753 F CFA. Un montant qui se trouve être à la hausse de 36% par rapport à l’année 2018. Selon le Conseil, cette hausse est due à l’augmentation des subventions des Partenaires techniques et financiers (PTF).
En plus de l’adoption, cette session a permis à l’Organisation, entre autres, d’échanger avec ses Partenaires Techniques et Financiers, de faire le point sur l’état d’avancement du projet de construction du nouvel immeuble, siège de l’OHADA. 

Au-delà de tout, le Conseil a procédé aux nominations de plusieurs responsables exerçant au sein de l’OHADA, notamment son Secrétaire Permanent, Pr. Emmanuel Sibidi Darankoum, en remplacement du Pr. Dorothé C. SOSSA dont le mandat expire bientôt. Ce dernier a reçu une motion de remerciements pour « son travail inlassable et fructueux abattu avec responsabilité et tact pendant huit ans. Il a permis à notre organisation d’être l’une des plus enviée et respectée en Afrique. Son succès a désormais dépassé les frontières de notre continent par l’impact socio-économique de l’application de ce droit communautaire tel que l’atteste le rapport de la Banque mondiale », a mentionné le membre du gouvernement gabonais. 
Autres nominations, celle de Mariano Esono Ncogo Eworo, de la Guinée Equatoriale, en qualité de Juge de la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage, pour un mandat de sept ans. Et bien d‘autres nominations à l’École Régionale Supérieure de la Magistrature.

« Nos échanges ont été courtoises et francs sur tous les points inscrits à l’ordre du jour et c’est donc avec responsabilité que nous avons délibéré. Cet état d’esprit à mon sens, devra continuellement nous habiter afin de contribuer à la consolidation de l’OHADA et assurer sa pérennisation », a conclu le ministre Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.
Avant de clore cette rencontre, M. Mboumbou Miyakou a passé le flambeau de la présidence au ministre, Mamadù Iaia Djalo, de la République de Guinée Bissau qui présidera l’organisation durant l’année 2019.