ACCUEIL > ECONOMIE > 55 millions de Francs pour 100 femmes commerçantes des communes de Libreville, Owendo et Akanda


55 millions de Francs pour 100 femmes commerçantes des communes de Libreville, Owendo et Akanda

  19 avril 2018 à 21h36min 0 Commentaire(s)


Le Fonds national d’action sociale, a procédé, ce mercredi, à l’hôtel de ville de Libreville, au lancement officiel du financement du programme "Diboty" de 100 projets pour 100 bénéficiaires économiquement faibles des communes de Libreville, Owendo et Akanda.

Les 100 commerçantes bénéficiaires, âgées entre 18 et 50 ans, ont bénéficié d’un appui du Fonds national d’action sociale équivalent à 55 millions de F CFA. Le but, pour l’entité dont l’une des missions est le financement des activités génératrices de revenus (AGR), consistait à apporter un appui particulier aux femmes qui exercent dans ledit secteur, en favorisant ce financement qui leur permettra de renforcer leurs commerces (marchandises). Le tout en vue de lutter contre la pauvreté.

L’objectif global du programme vise à accompagner et accroître l’appui à l’insertion socioéconomique des jeunes filles par la mise en place d’un réseau commercial sur table, pour la vente de produits vivriers.

"Dans le cadre de la politique sociale impulsée par le chef de l’État, qui vise à autonomiser les gabonais économiquement faibles et favoriser leur insertion sociale, le programme ‘’Diboty’’, lancé par l’État au bénéfice de nos compatriotes en situation difficiles, a pour but d’accompagner et de pérenniser le commerce sur table des femmes commerçantes des communes de Libreville, Owendo et Akanda.

Ce programme vise à mobiliser les ressources, pour financer le réseau de commerce sur table, au profit de notre cible sur toute l’étendue du territoire national. Il s’agit également d’étendre la chaine de distribution des produits issus des Activités génératrices de revenus et le canal de distribution alimentaire des grands groupes représentés localement", a expliqué Assari Constant, directeur général adjoint du FNAS.

Le Maire du 4ème arrondissement, Axel Jesson Ayenoue, s’exprimant au nom du Maire central empêché, a indiqué que ‘’Le Fonds national d’action sociale soutient les entrepreneurs, les commerçants et toute personne intéressée par les activités génératrices de revenus telles que le souhaite le président de la République, Ali Bongo Ondimba’’. Nous allons toujours avoir un œil sur vos activités. Essayez de vous encadrer, de voir vos difficultés et de toujours être une interface fidèle au FNAS", a-t-il avancé.

Mme Louise Paga, la déléguée des femmes bénéficiaires, a remercié le FNAS et l’État gabonais qui ont contribué à la réalisation de ce financement ; non sans omettre de rappeler les difficultés qu’elles rencontrent dans leurs activités respectives.

"Grâce au financement qui nous est accordé, nous allons améliorer nos comptabilités et la gestion quotidienne de nos stocks. Nous sommes conscientes que c’est un crédit que nous devrions rembourser dans les délais établis dans nos contrats", a-t-elle souligné, avant d’encourager chaque femme à prendre au sérieux son financement et à rembourser afin que d’autres femmes puissent aussi en bénéficier.