ACCUEIL > ENVIRONNEMENT > Action mondiale pour protéger, restaurer et gérer durablement les forêts


Action mondiale pour protéger, restaurer et gérer durablement les forêts

  10 novembre 2016 à 23h50min 1 Commentaire(s)


Les dirigeants du mouvement mondial pour la protection, la restauration et la gestion durable des forêts ont annoncé mardi, une série de mesures qui montrent que des progrès concrets sont réalisés dans la réalisation des engagements du climat de Paris et des Objectifs de Développement Durable.

La Journée d’Action Forestière à la Conférence de Marrakech sur les Changements Climatiques (COP 22) s’inscrit dans le cadre du Global Climate Action Agenda, une initiative de la France et du Maroc pour stimuler l’action coopérative entre les gouvernements, les villes, les entreprises, les investisseurs et les citoyens. Aux impacts climatiques et à construire leur propre énergie propre, un avenir durable.

« La conservation, la restauration et la gestion des forêts sont essentielles pour atteindre les objectifs de développement durable mondial, y compris la lutte contre la désertification et la sécurité de l’eau », a déclaré Abdeladim Lhafi, Haut commissaire pour l’eau, les forêts et la lutte contre la désertification.

« C’est pourquoi le gouvernement marocain annonce une nouvelle initiative » Action renforcée en faveur des forêts dans la région méditerranéenne et sahélienne dans le contexte du changement climatique "(AFMS) pour aider les pays à respecter les engagements multilatéraux envers les forêts, y compris les actions d’adaptation et d’atténuation Dans le cadre de l’accord de Paris, et faciliter les investissements dans le domaine du changement climatique pour améliorer la gestion des forêts et renforcer la résilience des communautés tributaires des forêts ».

« Les forêts constituent l’une des réponses les plus importantes et les plus rentables au changement climatique », a déclaré Helen Clark, administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), coorganisatrice de l’événement.
« Les pays, la société civile, le secteur privé et les peuples autochtones travaillent vigoureusement ensemble pour protéger les forêts afin de limiter le réchauffement planétaire à moins de 2 ° C au-dessus des niveaux préindustriels, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris ».

Des forêts plus saines contribueront non seulement à lutter contre le changement climatique, mais contribueront également à de nombreux autres objectifs de développement global en fournissant des vivres, des revenus, des combustibles et des abris, a déclaré René Castro Salazar, Sous-Directeur général des forêts de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui a également co-organisé l’événement.