ACCUEIL > POLITIQUE > Adere : Bon pour le dialogue


Adere : Bon pour le dialogue

  26 février 2017 à 22h33min 0 Commentaire(s)


Un rendez-vous pour dire la vérité. L’enthousiasme entre politiques, société civile et religieux. Un dialogue sans faux semblants. Réflexions et débats en toute liberté, dans le respect mutuel. Dans son propos, 
Victor Massanda, président de l’adere, croit en la réconciliation du peuple, à l’arrêt des tensions sociales.

Cette réalité ne s’achète pas. Et ces mots de Victor Massanda, traduisent l’envie de discuter. Parce-que selon lui, les choses peuvent se faire et doivent se faire " ensemble ". << La construction d’un pays ne peut se faire que dans un climat emprunt de sérénité.. il serait donc impérieux de travailler ensemble pour un retour à la normal des activités socio économique>>.a fait savoir le président de l’adere.

A un temps soit peu, les pages se tournent. Et si certain ne suivent pas le fil de l’histoire, ils auront à la fin quelques problèmes de compréhension, Victor Massanda le sait.<> a t il exprimé.

Droit et fière. Le même message, la même lucidité. Pour le président Massanda, la division ne viendra pas.<< En dépit de nos divergences et ambitions légitimes, les filles et fils de notre pays doivent renouer avec le dialogue... Il vise à la décrispation de la situation de méfiance qui règne entre concitoyens. J’invite toute la classe politique à y participer.>> a t il lancé.

On sait combien la crise pétrolière en plus de la crise post électorale ont durement touché les populations. C’est au fait de ces moments incertains que le président de l’adere a félicité l’avenu de ce dialogue dans le sens de redonner de l’énergie et de l’espoir au développement de notre pays. Pour lui, si cette passe est difficile, il faut retrouver de l’élan et répartir dans de nouvelle base.<< L’adere affirme son souhait de voir la création d’un cadre juridique qui donnerait une valeur coercitive et une force exécutoire à toutes les décisions qui seront prises au terme du dialogue, afin de repartir dans de nouvelle base pour le bien de notre pays >> a relaté le responsable de l’adere.

C’est un long voyage qui s’annonce, avec lui plusieurs décisions nécessaires. C’est une rencontre indispensable, sans laquelle il ne peut y avoir de sortie de crise, la mesure des problèmes, voir le chemin à suivre. C’est un éclairage essentiel.

Nathan Moore