ACCUEIL > ECONOMIE > Afrique centrale : l’ardoise s’alourdit pour les Etats membres de la CEEAC 


Afrique centrale : l’ardoise s’alourdit pour les Etats membres de la CEEAC 

  16 février 2018 à 22h45min 0 Commentaire(s)


Les arriérés de cotisation des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale ont grimpé en flèche ces dernières années, pour atteindre 35 milliards de francs CFA.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) fait face depuis quelques années à des arriérés non apurés de ses pays membres. A en croire le conseiller des réformes institutionnelles de l’organisation, Mangaral Banté, qui s’exprimait ce 13 février dans la capitale tchadienne Ndjamena, à l’ouverture d’un atelier régional sur le rapport provisoire de l’étude d’évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC, l’instance sous-régionale cumule actuellement des arriérés qui s’élèvent à 35 milliards de francs CFA.

« L’institution fait face à un problème de sous-financement chronique qui s’aggrave au fil des années. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017 », a averti le responsable avant de préciser que dans le même temps, « le stock des arriérés des contributions augmente à raison de 5 milliards de francs CFA par année. Il atteignait au 31 décembre 2017 un montant de 35 milliards de francs CFA, soit près de trois années de contributions des Etats membres ».