ACCUEIL > ECONOMIE > "Aigles Douanes" : Saisie des marchandises estimée à 1.31.000.000.303 francs CFA en une semaine


"Aigles Douanes" : Saisie des marchandises estimée à 1.31.000.000.303 francs CFA en une semaine

  19 novembre 2017 à 21h02min 0 Commentaire(s)


ce qui ressort du point de presse en guise de bilan à mis parcours, animé vendredi à Libreville par le commandant Aymar Okouma Koubangoye du service des renseignements douaniers en sa qualité de porte parole de l’opération.

S’agissant des exportations sans déclaration de marchandises, 1610 produits ont été saisis. Il s’agit entre autres, des produits alimentaires et d’aliments pour animaux.
Concernant les importations sans déclaration, environ 508 millions de FCFA de marchandises ont été interceptées incluent notamment des boissons alcooliques et non alcooliques, du matériel médical et des vêtements et accessoires.

Pour ce qui a trait à l’infraction de détention irrégulière de marchandises importées sur le territoire national, les équipes de l’opération "Aigle de Douanes" ont mis la main sur 3.535 produits. Il est question notamment des ouvrages de la bijouterie en Or et Argent dont l’estimation de la valeur est de 451.710.000 FCFA, des vêtements et accessoires estimés à 443.672.880 FCFA ainsi que des machines et des appareils d’imprimerie industrielles à hauteur de 61.700.000 FCFA.

En outre le commandant Aymar Okouma Koubangoye a fait savoir que plus de 4.000 faux ont saisis.
Sur la suite de l’opération, il a indiqué que 392073 marchandises diverses importées en toute irrégularité sont en cours de traitement.

"Les résultats enregistrés par "Aigle de Douane lors de la première semaine de son déploiement sont encourageant (...) Les résultats des actions qui seront conduites dans les prochains jours communiqués ultérieurement", a-t-il dit tout en saluant la "pleine participation" des Forces de police nationale qui accompagnent au quotidien l’Administration des douanes gabonaises.

"Aigle de Douanes" a été lancée le 8 novembre dernier avec pour objectifs d’optimiser les recettes douanières, de protéger les consommateurs des produits et trafics illicites et de lutter contre la vie chère.