ACCUEIL > POLITIQUE > Ali Bongo Ondimba en Inde pour le Sommet de l’ « Alliance solaire internationale »


Ali Bongo Ondimba en Inde pour le Sommet de l’ « Alliance solaire internationale »

  11 mars 2018 à 08h32min 0 Commentaire(s)


A l’invitation du Premier ministre indien, Narendra Damodardas Modi et du chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, le président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba, prendra part ce dimanche 11 mars 2018 à New Delhi en Inde au Sommet de l’Alliance solaire internationale (ASI). Cette première rencontre du genre portera notamment sur « le renforcement de la dynamique de l’ASI, des projets concrets et des stratégies de financement pour la mise en œuvre des objectifs de l’Alliance ».

Au cours de cette rencontre de haut niveau, le chef de l’Etat gabonais interviendra en sa qualité de coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC). Devant une vingtaine de dirigeants et de membres des délégations d’une centaine de pays, Ali Bongo Ondimba fera entendre la voix d’une Afrique résolument engagée dans la lutte contre le changement climatique.

Lancée en décembre 2015 par l’Inde et la France lors de la conférence de Paris pour le climat, l’Alliance solaire internationale a pour objectifs de « mettre l’énergie propre, abordable et renouvelable à la portée de tous et assurer la promotion d’une énergie verte, propre et durable ».

Rappelons que le Gabon est déjà en phase de transition énergétique à travers une nouvelle stratégie qui vise à atteindre à l’horizon 2020 un mix énergétique à 80% renouvelable hydraulique et à 20% thermique.

Sa participation à ce sommet fondateur permettra notamment de nouer de nouveaux partenariats qui permettront de dépasser les obstacles et d’accélérer le déploiement de l’énergie solaire pour un meilleur accès à cette source à l’ensemble de la population gabonaise. 
L’accord-cadre de l’Alliance solaire internationale a été signé à ce jour par 58 pays et ratifié par 26 d’entre eux dont le Gabon, conférant ainsi à notre pays le statut de membre-fondateur de l’ASI.