ACCUEIL > POLITIQUE > Ali Bongo Ondimba préside la réunion du CAHOSCC à Addis-Abeba


Ali Bongo Ondimba préside la réunion du CAHOSCC à Addis-Abeba

  4 février 2018 à 23h10min 0 Commentaire(s)



En marge de la 30ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, Ali Bongo Ondimba a présidé une réunion du CAHOSCC dans l’optique de remobiliser et de réitérer l’engagement du continent dans la lutte contre les changements climatiques.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de Coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (CAHOSCC) a appelé ce jour à un engagement fort de chaque partie en vue de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Présidant cette réunion de la plus haute instance environnementale de l’Union africaine, à laquelle ont participé les différents Etats membres et les partenaires de l’UA tels que le PNUD, le Chef de l’État gabonais a également exhorté les différentes parties à passer de la promesse aux actes car comme l’a-t-il indiqué « la question environnementale est très importante pour le développement et le devenir de nos pays ».

« Aujourd’hui, nous avons fait le point des actions que les uns et les autres mènent. Et nous avons répété et redit notre engagement, l’engagement africain qui concerne tous les pays du continent. Ces pays parlent d’une seule et même voix au travers du CAHOSCC pour dire : oui, il faut répondre aux défis climatiques. L’Afrique est engagée, oui l’Afrique va continuer ce combat », a déclaré Ali Bongo Ondimba. Au terme de cette réunion de haut niveau, le Gabon a symboliquement remis sa contribution à l’Initiative africaine sur l’adaptation (IAA) à l’administrateur du Programme des Nations unies sur le développement (PNUD).

Outre la séance de travail du CAHOSCC, le chef de l’Etat a présenté devant ses pairs africains le rapport des activités de cette instance panafricaine sous sa présidence (31 janvier 2017 – 29 janvier 2018). Ce rapport couvrait par ailleurs les résultats de la participation de l’Afrique, sous le leadership du président Ali Bongo Ondimba, à la réunion préparatoire du CAHOSCC et au lancement du pacte mondial de l’environnement à New York en septembre dernier, à la COP 23 à Bonn et au sommet One Planet en décembre dernier à Paris.