ACCUEIL > POLITIQUE > Ali Bongo a la tête de la parade militaire du 17 août 2017 


Ali Bongo a la tête de la parade militaire du 17 août 2017 

  18 août 2017 à 23h41min 0 Commentaire(s)


Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a ouvert ce matin la grande parade militaire traditionnellement proposée par le Gouverneur militaire de la place de Libreville à l’occasion de la Fête nationale.

Arrivé à bord d’un véhicule de commandement, le chef de l’Etat, chef suprême des Forces de défense et de sécurité, a été accueilli par le ministre des Affaires présidentielles et de la Défense nationale, M. Etienne Massard Kabinda Makaga, et invité à prendre place à la tribune officielle du boulevard de l’Indépendance, y retrouvant la Première dame, Mme Sylvia Bongo Ondimba, les hautes personnalités civiles et militaires de la Nation et les représentants des puissances étrangères accrédités au Gabon.

Placé sous le thème ‘L’armée et la Nation’, le défilé des troupes à pied et motorisées assorti de présentations aérienne et navale a valorisé les femmes et les hommes dont le métier est de protéger et de défendre le pays.

Durant près de deux heures, le Président de la République a salué debout le passage à 100 pas/minute des différentes composantes de la Gendarmerie nationale – corps leader cette année, porteur de l’étendard -, de la Garde républicaine, des Forces armées gabonaises et de la Police nationale, jusqu’à la présentation de la Garde d’honneur reconnaissable à son pas distinctif dit ‘mandarin’.

A l’occasion, en ce jour, du 57e anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, les citoyens rassemblés de part et d’autre de l’axe de parade ont réservé un accueil particulièrement chaleureux aux enfants de troupe du Prytanée militaire de Libreville, aux capes bleues, à la compagnie féminine d’honneur de la Police, aux cagoules noires de la Brigade anti-criminalité et aux ambulanciers du Service de santé militaire.

Quatre fanfares ont rythmé la matinée, dont celle de la Garde républicaine sonnant -comme la Légion étrangère- les grelots du fameux chapeau chinois. Un carrousel motocycliste de la Gendarmerie a conclu la parade par un entrelacs dynamique de cylindrées bavaroises.

« Le destin du Gabon prospère et éternel est entre nos mains », a souligné le chef de l’Etat lors de son discours à la Nation diffusé hier soir.