ACCUEIL > SPORTS > Arrêt du championnat national par l’ ACPF : L’étonnement de Franck Nguéma


Arrêt du championnat national par l’ ACPF : L’étonnement de Franck Nguéma

  30 janvier 2020 à 13h04min 0 Commentaire(s)


L’Association des clubs professionnels de football (ACPF) du Gabon a décidé de « l’arrêt complet »du National Foot-1 en raison du non paiement intégral des 38 millions de francs CFA par club. Une décision que le ministre des Sports, Franck Nguéma, a qualifiée « d’agitations démagogiques », d’autant plus que pas plus tard que hier mardi les 14 clubs de D1 ont perçu chacun comme avance 20 millions de francs CFA.

Alors que les activités du championnat national de D1 ont débuté le weekend dernier avec la première journée, l’Association des clubs professionnels de football (ACPF) a pris la décision de marquer « un arrêt complet du championnat ». L’ACPF fonde sa décision du fait que les clubs ne sont pas rentrés en possession de la totalité de la subvention prévue pour l’organisation du championnat. Une décision plutôt surprenante parce que, pas plus tard que hier, les présidents des clubs sont passés à la caisse et ont d’abord perçu 20 millions de francs CFA sur les 38 promis par l’Etat. 

Le championnat national de D2, prévu pour débuter le 18 février prochain, l’association des clubs du Gabon conditionne également la reprise des activités par le payement complet des 23 millions de francs CFA prévus à chacun des 10 clubs de cette division. 
Dans un courrier adressé à Brice Mbika Ndjambou, président de Ligue nationale de football (LINAF), l’Association des clubs professionnels de football demande à ce dernier de bien croire à sa « volonté de voir nos activités se dérouler dans les meilleurs conditions ». 

Cette décision, plus que surprenante, a fait réagir le ministre des Sports, Franck Nguéma, à travers une publication dans laquelle il a exprimé son étonnement. ‘’Dépité’’, le ministre des Sports, se dit déçu. Des dirigeants de l’Association des clubs professionnels de football. « En ces temps difficiles, tous les 14 clubs de D1 ont perçu, chacun, une avance de 20 millions de francs CFA sur 38, au démarrage du national de football saison 2019-2020, soit un décaissement total de 280 millions de francs CFA », a-t-il expliqué. 

En rendant public ces chiffres, le député du 2e arrondissement de la commune d’Akanda veut faire comprendre à l’opinion que l’Etat, déjà essoufflé par le financement du National-Foot, a encore fait un effort supplémentaire cette année en donnant une avance de 20 millions de francs CFA à chacun des clubs de première division, en attendant le payement des 18 millions de francs CFA restants. 

Dans sa publication, M. Nguéma est revenu sur le mode de financement de ce championnat par les pouvoirs publics : « L’Etat a déboursé des dizaines de milliards de francs CFA pour le National-Foot ces huit dernières années, pour en faire un championnat professionnel, pour quels résultats sur le continent ? », s’est-il interrogé, précisant que ce sont eux-mêmes les clubs qui ont décidé récemment de faire un championnat national amateur.

Face à la décision des clubs de suspendre le championnat, après avoir perçu la bagatelle somme de 20 millions de nos francs chacun, le ministre des Sports rappelle, dans sa publication que « l’Etat a d’autres priorités notamment sociales ».
« En cas de suspension du championnat après la 1ère journée, j’espère que les clubs de D1 sont prêts à rembourser l’argent du contribuable au Trésor public ! Et comme le dit l’adage, "nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude », a fait savoir Franck Nguéma :

Gabontribune / Amil Mounko