ACCUEIL > SPORTS > Burundi-Gabon : Les Panthères déterminées à dévorer les Hirondelles


Burundi-Gabon : Les Panthères déterminées à dévorer les Hirondelles

  20 mars 2019 à 22h37min 0 Commentaire(s)


« Le groupe est pratiquement au complet et tous se portent physiquement bien. Ce match est une finale, et nous partons en commando pour le gagner car, notre pays mérite d’aller à la prochaine Can », a confié avec engagement et détermination le sélectionneur national, Daniel Cousin . C’était à l’issue de la séance d’entrainement de ce mercredi au stade annexe d’Angondjé. 
En effet, sur les 23 joueurs convoqués par ce dernier, le dernier à répondre à l’appel du sélectionneur gabonais est Pierre-Emerick Aubameyang (PEA), arrivé ce mercredi soir de Paris (France). 

Ouverte à la presse, et au public, l’ambiance qui prévaut au sein de la tanière à trois jours de ce match qualificatif pour la Can-2019, est plutôt bonne enfant et positif pour la suite. Même les nouveaux joueurs se sont bien intégrés, c’est le cas de Jim Allevinah convoqué pour la première fois en sélection nationale. 
Pour cette séance d’entrainement, aucune mise en place tactique n’a été faite par le staff technique. Histoire certainement de brouiller les pistes. Mais, les 22 joueurs ont disputé un match entre « amis » dans un espace réduit. Celle-ci a été ajoutée à un test de coups de pied-arrêtés. Pour cet exercice, Axel Meye Me Ndong, « qui revient du quartier », a été très décevant. Sur 12 tirs, l’attaquant gabonais de seconde, exilé au Koweït, a trouvé le chemin des filets qu’à une reprise. Même Malick Evouna n’a pas été rassurant sur le test. 

Dans les buts, il y a de quoi s’inquiéter. Didier Ovono Ebang (le taulier), qui s’est entraîné seul pendant quelques minutes, souffre des ligaments au genou gauche. Le portier de Paris FC s’est vu faire un pansement quelques minutes après le début de l’entraînement avant de se mettre complètement en retrait. Ce dernier nous a confié que « Le club m’a demandé de rentrer dès que j’ai envoyé la radio du genou au directeur technique », mais qu’il verra d’ici vendredi si les choses vont s’améliorer. 
A ce sujet Daniel Cousin dit ne pas avoir des inquiétudes quant à la disponibilité d’Ovono Ebang au Burundi : « Comme j’ai dit, tout le monde se porte bien. Didier on le connait, il arrive souvent blessé en sélection et finit en pleine forme. Il a une petite douleur, mais en raison de son esprit de combattant et surtout de patriotisme je ne m’inquiète pas quant à sa participation au match de samedi », positive Daniel Cousin, très satisfait de l’état d’esprit du groupe. 

Concernant l’arrivée de Pierre-Emerick Aubameyang (ce soir), le coach des Panthères ne cache pas sa joie. Pour lui, un système de jeu avec Pierre-Emerick et sans lui c’est totalement différent même pour l’adversaire. « Rien que sa présence, ça ne fera pas plaisir aux burundais », concède DC9 avec pour objectif de mettre en place un système de jeu homogène. 

Pierre-Emerick Aubameyang qui est souvent incompris en sélection quant à sa manière de jouer, Daniel Cousin très dithyrambique à l’endroit de son capitaine, dit avoir étudié le style de jeu de PEA lors des matchs de Premier League : « J’ai beaucoup observé ses matchs à Arsenal. Je sais quel genre de ballon il aime, je connais également ses appels de balles. Nous allons tout faire pour lui mettre dans les bonnes conditions bien qu’il sera très surveillé mais c’est un bonus pour nous de l’avoir dans le groupe. Quand on dispute ce genre de match, il vaut mieux avoir ce genre de joueur avec vous », explique Cousin. 

Le match de samedi qui aura lieu à 14 heures, heure du Burundi au stade Prince -Louis Rwagasore, se disputera sous la canicule. Un temps pas favorable pour les nouveaux joueurs pas habitués à évoluer dans de telles conditions climatiques. Pour ce faire, le sélectionneur national, a conseillé à ses bleus, de consommer assez d’eau pour éviter des déshydratations au cours de la rencontre.