ACCUEIL > SPORTS > CAN-2019 à 24 équipes - "Le délai est trop court", juge Joseph-Antoine Bell


CAN-2019 à 24 équipes - "Le délai est trop court", juge Joseph-Antoine Bell

  23 juillet 2017 à 21h48min 0 Commentaire(s)


"Le délai est trop court (...) C’est un sacré changement, d’un coup. Ca risque de secouer", a estimé vendredi Joseph-Antoine Bell, ancien gardien de l’équipe du Cameroun, pays-hôte de la CAN-2019, qui vient d’être élargie à 24 équipes.
"On nous a pas dit comment on fait. On a l’impression qu’il y a eu une loi et qu’on attend les décrets d’application. On passe à 24 mais on passe comment à 24 ?", poursuit-il.

La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé jeudi soir, trois ans après avoir désigné le Cameroun comme pays-hôte, ce passage de la Coupe d’Afrique des nations de 16 à 24 équipes, ainsi que son organisation entre juin et juillet, et non plus en hiver comme auparavant.

"Le Cameroun a reçu un cahier des charges à 16 équipes. Les phases éliminatoires ont commencé. Le principe du sport, c’est de respecter les règles", assure l’ancien international camerounais, qui redoute aussi que le niveau de la compétition baisse.
Vu d’Afrique, "on a regardé l’Euro à 24.

On a retenu certainement qu’ils (les supporters) étaient bien habillés, dans des stades pleins, c’est vrai, sauf qu’on a beaucoup baillé pendant une grande partie de l’Euro", raconte l’ex-gardien de Marseille et de Bordeaux.

Joseph-Antoine Bell juge en revanche que le passage à l’été est une décision "de bon sens", qui évitera aux joueurs des tiraillements entre leurs clubs et leurs sélections, en pleine saison. "Enfin, on aura des joueurs africains qui viendront sans états d’âme. Donc ça, c’est positif. Ils n’auront pas à choisir entre leur mère et leur père", conclut-il.
Le Cameroun a annoncé vendredi qu’il devait préparer cinq ou six sites, et non plus quatre, pour organiser ce tournoi élargi.