ACCUEIL > FAITS DIVERS > Celestin Embinga n’a jamais été interpellé


Celestin Embinga n’a jamais été interpellé

  4 novembre 2016 à 08h58min 0 Commentaire(s)


de la pure et simple manipulation d’un hebdomadaire corrumpue

Le Directeur général de la Documentation et de l’immigration (DGDI), le général Célestin Embinga, n’a jamais été interpellé comme l’a annoncé à sa une le tribune l’hebdomadaire Echos du Nord, affirment des proches du patron des renseignements au Gabon.
« Il est libre de ses mouvements, il n’a jamais été interpellé ni inquiété. Ce sont des simples affabulations, de l’intoxication », s’est indigné un de c’est proche.

Les médias qui ont annoncé l’interpellation puis l’incarcération du Directeur général de la DGDI, au Gabon soutiennent qu’il est reproché à l’officier le détournement d’une importante somme d’argent. A ce motif, ils ajoutent que l’officier aurait été puni pour avoir laissé sortir hors du Gabon, Jean Ping qui ne reconnait pas la victoire d’Ali Bongo Ondimba. Jean Ping est, en effet, parti en occident pour revendiquer sa victoire et solliciter de l’aide de la communauté internationale pour reconquérir le fauteuil présidentiel qu’il affirme avoir perdu suite à un coup d’Etat électoro-militaire perpétré par Ali Bongo Ondimba.
La rumeur soutient également que le général comploterait avec Léon Paul Ngoulakia (cousin d’Ali Bongo Ondimba) pour fomenter un coup d’Etat militaire avec d’autres officiers.

« Il n’y a rien de tout cela », rapporte une autre source. « Au contraire, les auteurs de cette rumeur veulent couler le général Embinga », soupçonne-t-il affirmant que ce jeune officier a profondément révolutionné la DGDI.
« Il a refait l’image de la maison avec des nouvelles constructions, introduit le visa électronique bref, les projets foisonnent dans sa tête et certains seraient sur le point d’aboutir », ajoute encore la source.