ACCUEIL > ECONOMIE > Cimenterie : Cimaf se dope pour affronter l’arrivée de Dangote Cement 


Cimenterie : Cimaf se dope pour affronter l’arrivée de Dangote Cement 

  6 juillet 2020 à 21h11min 0 Commentaire(s)


 
En attendant le déploiement de Dangote Cement au Gabon, Cimaf Gabon, qui jouit d’un monopole de fait dans le pays, se dope pour préparer cette concurrence dans un marché dont la demande annuelle est de 600 000 tonnes.
 
La filiale gabonaise du groupe marocain Ciments de l’Atlas (Cimaf Gabon) a récemment annoncé le renforcement de ses capacités de production. Elle s’est dotée, dans son usine d’Owendo, d’une seconde ligne de broyage. Visiblement, il se prépare à faire face à l’arrivée du géant nigérian de l’industrie du ciment, Dangote Cement, sur le marché gabonais. Une arrivée qui devrait inéluctable accroitre la production locale de ciment et casser le monopole de fait du cimentier marocain.

Pour faire face à cette concurrence qui s’annonce rude, Cimaf Gabon a investi 9 milliards de francs CFA pour cette nouvelle chaîne de production d’une capacité de 350 000 tonnes qui sera inaugurée à la fin du mois de juin. Le groupe marocain a également déboursé 65 milliards de francs CFA pour la construction d’une unité de traitement de clinker à Ntoum. « Au total, le cimentier vise une production annuelle de quelque 850 000 tonnes grâce à ces nouveaux investissements », indique Jeune Afrique qui rapporte cette information.

La démarche de Cimaf Gabon n’est pas anodine. L’arrivée de Dangote Cément, porté par le groupe Dangote Industries, suggère un choc dans ce segment de marché dont la demande annuelle est de 600 000 tonnes. Ce groupe a annoncé la construction d’une cimenterie dans le pays d’une valeur de 45 milliards de francs CFA. Cette nouvelle unité de production aura une capacité de 3 000 tonnes de ciment par jour.

Si le marché gabonais semble étroit pour absorber la production de ces deux cimentiers, cette perspective ne douche nullement l’enthousiasme du groupe nigérian. Selon le directeur de Dangote Gabon, « La demande en ciment reste élevée compte tenu de la croissance démographique, le nombre de nouveaux projets et les divers investissements en cours et à venir ».

La nouvelle cimenterie devrait être achevée d’ici le premier trimestre 2021 avec une production d’un million de tonnes par an. Elle sera située dans la commune d’Owendo sur plus de 10,5 hectares, à côté du Nouveau port international d’Owendo (NOIP). Dangote devra affronter la concurrence de trois opérateurs déjà sur le marché : Cimaf Gabon, CimGabon et Africa Cement & Steel Gabon. L’arrivé de ce nouvel opérateur est très attendue par les Gabonais qui espèrent que la concurrence agira sur l’ajustement du prix du ciment, matériau de construction indispensable.