ACCUEIL > ECONOMIE > Clôture du 4ème Conseil africain des Régulateurs 


Clôture du 4ème Conseil africain des Régulateurs 

  30 mars 2018 à 19h02min 0 Commentaire(s)


Les travaux du 4ème Conseil Africain des Régulateurs (CAR), ouverts jeudi à Libreville, se sont achevés, ce jeudi, sur plusieurs résolutions dont principalement la validation du projet de résolution portant réglementation sur l’itinérance et les communications internationales au sein de l’espace Smart Africa et la soumission du cadre de suivi et d’évaluation du Réseau Africain Unique (RAU), à la 5ème réunion du CAR pour examen et orientation.

Au terme de deux jours de travaux, les résolutions du 4ème Conseil Africain des Régulateurs (CAR), ont été remises au ministre de la Communication, Alain-Claude Bilié By-Nzé.
S’agissant de l’état d’avancement de la mise en œuvre des résolutions de la 3ème réunion du CAR, tenue à Conakry ledit Conseil a pris note des résolutions de cette 3ème réunion, à l’exception de celle relative à la mise en œuvre de la chambre de compensation qui sera examinée ultérieurement. Il a par ailleurs, exhorté à plus de participation dans leur réalisation, les régulateurs.

En dépit des observations formulées à propos du RUA, le CAR a validé le projet de résolution portant réglementation sur l’itinérance et les communications internationales au sein de l’espace Smart Africa.
Le Secrétariat de Smart Africa se chargera de transmettre les versions finales signées (Version anglaise et française) de ladite résolution au plus tard au cours de la première semaine du mois d’avril 2018.

Tout en exhortant les régulateurs sur l’’adoption du cadre juridique et réglementaire validé dudit projet, au plus tard soixante (60) jours après la réception de la résolution signée, le Conseil a demandé au Secrétariat de Smart Africa de partager toute la documentation relative à la mise en œuvre du projet RAU au plus tard le 06 Avril prochain. Laquelle documentation devra inclure la description de l’architecture dont le Système de Chambre de Compensation du RAU, le Système de Gestion de la Fraude, le Hub d’itinérance et le Système de Supervision de l’itinérance.

Les régulateurs sont également tenus de transmettre au plus tard le 15 avril prochain, les noms des points focaux pour les différents comités de la 3ème réunion du CAR. Notamment ceux du comité de suivi du Centre de compensation du RAU, de la commission Antifraude dudit Réseau, ainsi que la désignation des points focaux assurant la gestion de la fraude dans leurs pays.

A propos des Services de contournement (OTT) et les solutions potentielles, le Conseil a pris note et a approuvé le lancement d’une étude pour évaluer l’impact de ces OTT qui devra proposer des schémas d’encadrement et d’accompagnement de ces nouveaux acteurs. La demande a été faite aux régulateurs de participer activement à l’étude qui sera pilotée par Smart Africa afin d’en évaluer l’impact sur les télécommunications en Afrique.

Une feuille de route pour l’harmonisation des politiques et des cadres réglementaires des TIC/Télécommunications en Afrique est attendue à la prochaine réunion.
Le CAR a approuvé le concept d’achat en gros de capacité Internet sous marine et satellitaire à long terme, pour les Etats membres de Smart Africa. A cet effet, il a exhorté les régulateurs à fournir les estimations de la capacité nationale prévue pour l’achat en gros au plus tard le 30 avril prochain, tout en demandant la participation active des autorités de régulation.

Les régulateurs ont pris note de ce qu’ils devraient participer aux différentes formations organisées courant 2018, dans le cadre du Partenariat avec l’United States Telecommunications Training Institute (USTTI).

En matière de Conférences des pays et autres événements, le CAR a pris note de la tenue cette année, d’un certain nombre d’évènements et a exhorté les autorités de régulation d’en assurer leur participation au plus haut niveau.
Par ailleurs, le CAR a rappelé les opportunités d’appui financier (sponsoring) au Sommet et a demandé à Smart Africa de transmettre en version électronique l’ensemble des informations relatives à ce sponsoring.

Enfin, le CAR a demandé aux régulateurs de prendre en charge si possible la participation des jeunes innovateurs et entrepreneurs avec une prise en compte adéquate de la parité entre les sexes, pour les sessions relatives à l’élection « Ms. Geek » et le face à face entre les entrepreneurs et les investisseurs (« Face the Gorillas »).

Au terme de la rencontre de Libreville, le Président de l’Autorité de régulations des communications électroniques et des postes (Arcep), Lin Mombo, clôturant les assises, a annoncé la tenue, en juillet 2018, à Lomé au Togo, du cinquième Conseil Africain des Régulateurs.