ACCUEIL > SOCIETE > Conférence sur les migrations : le Gabon apporte sa contribution


Conférence sur les migrations : le Gabon apporte sa contribution

  18 décembre 2018 à 08h17min 0 Commentaire(s)


Le Gabon, pays d’Afrique centrale de 267.667 km2, a apporté sa contribution à la conférence intergouvernementale sur les migrations tenue à Marrakech, les 10 et 11 décembre derniers.

A l’entame des travaux, le pays a été désigné vice-président du bureau de la conférence, alors que le Maroc, pays organisateur, en assurait tout naturellement la présidence.
Au deuxième jour des assises axées sur la question des migrations, le Gabon a dirigé une bonne partie de la plénière inscrite au programme, notamment par le biais de son ambassadeur et Représentant Permanent aux Nations unies, Michel Xavier Biang.
« Ce n’est pas un hasard ; nous travaillons beaucoup à faire entendre la voix du Gabon à travers le monde », a expliqué M. Biang, à l’issue de sa prestation à la tribune de la conférence internationale sur les migrations de Marrakech.

Auparavant, le diplomate gabonais a livré le message du Gabon à cette tribune, en lieu et place du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Régis Immongault Tatangani, ayant poursuivi son déplacement en Pologne pour la conférence sur le climat, COP24, après une brève apparition à l’évènement de la ‘’ville ocre’’.

« Le Gabon adhère au Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières », a déclaré M. Biang, précisant qu’il intervenait au nom du président de la République, Ali Bongo Ondimba. 
Le Représentant du Gabon à l’Onu a ensuite souligné que son pays est un lieu d’accueil des migrants venus de divers horizons. Il a également établit un lien entre le phénomène de migration et le développement du pays d’accueil.

« Lorsqu’un étranger vous apporte sa force de travail, vous lui devez respect et dignité », a indiqué M. Biang, reprenant à son compte une affirmation du président Léon Mba, père de l’indépendance du Gabon. Et de conclure : « les migrations doivent devenir un levier de développement ».

Lundi dernier, au terme du débat général ayant suivi la cérémonie d’ouverture de cette conférence, un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a été adopté par 183 pays, dont le Gabon.

Les assises de Marrakech, les premières du genre sur la question des migrations, se sont achevées, mardi dernier, sur une promesse des participants à mettre en œuvre le Pacte qui a été signé.