ACCUEIL > ECONOMIE > Confinement du Grand Libreville : Les restaurants et hôtels pourraient bientôt rouvrir


Confinement du Grand Libreville : Les restaurants et hôtels pourraient bientôt rouvrir

  6 juillet 2020 à 21h03min 0 Commentaire(s)



Si cette éventualité est encore à l’étude, la réouverture des restaurants et hôtels a néanmoins constitué le sujet principal des échanges, vendredi 19 juin, entre le chef du gouvernement et les ministres en charge du Commerce, du Tourisme, du Travail et de la Santé. Les activités commerciales et touristiques pourraient en effet bientôt reprendre dans le Grand Libreville confiné depuis le 12 avril dernier.

 
Après près 3 mois d’inactivité due au confinement pendant lequel seuls les commerces d’alimentation et ceux jugés essentiels étaient permis d’ouvrir, les restaurants et hôtels des communes de Libreville, Owendo, Akanda, Ntoum et de la Pointe-Denis pourraient bientôt accueillir des clients. Le gouvernement qui prépare déjà activement la reprise des cours semble avoir amorcé le processus d’allègement des mesures de restriction visant à limiter les contaminations au Covid-19.

Ce vendredi 19 juin en tout cas, une séance de travail pour le moins rassurante pour les professionnels du secteur s’est tenue à la Primature entre Julien Nkoghe Bekale et Hugues Mbadinga Madiya (Commerce et Tourisme), Madeleine Berre (Travail) et Max Limoukou (Santé). Cette réunion à laquelle ont également pris part les membres du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (Copil) portait essentiellement sur « la reprise des activités commerciales et touristiques », informe la Primature.

« Les participants ont présenté un plan de reprise progressive au chef du gouvernement ». Selon ce plan, il est prévu que les restaurants et les hôtels appelés à accueillir à nouveau du public se conforment aux « normes sanitaires garantissant la sécurité des clients et du personnel contre toute contamination au coronavirus ». Ces normes obligatoires seront prochainement publiées par les autorités, informe la Primature qui prévient que « la délivrance d’autorisations d’ouverture spéciales des établissements commerciaux et touristiques sera conditionnée par le respect et l’application de ces normes sanitaires ».