ACCUEIL > SOCIETE > Coronavirus : 35 nouveaux cas positifs et isolement à domicile des personnes asymptomatiques


Coronavirus : 35 nouveaux cas positifs et isolement à domicile des personnes asymptomatiques

  29 avril 2020 à 23h24min 0 Commentaire(s)


Le Gabon a enregistré le 27 avril, 35 nouveaux cas positifs au Covid-19 ainsi que 13 nouvelles guérisons. Ce qui porte à 211 le nombre des cas positifs dans le pays tandis que les cas asymptomatiques seront désormais placés en isolement chez eux.

Sur le plan de la surveillance épidémiologique, a fait savoir le porte-parole du Copil, le Gabon a enregistré le 27 avril 35 nouveaux cas. Ce qui porte à 211 le nombre total de cas déclarés positifs dans le pays. Parallèlement, 13 guérisons ont été enregistrées, soit un total de 43 personnes guéries et 3 morts sur les 211 cas confirmés à cette date. En clair, 165 personnes sont en attente de guérison virologique au 27 avril, mais le pays devrait atteindre le pic de maladie durant les mois de mai et juin. A juste titre, le Copil, appelle au respect des gestes barrières pour atténuer l’impact du Covid-19, et une nouvelle stratégie de riposte a été dévoilée par le gouvernement.
Nouvelle stratégie de riposte

Sur le plan sanitaire, a indiqué Guy-Patrick Obiang le porte-parole du Copil, la nouvelle stratégie consiste à réorienter la prise en charge des personnes Covid-19 en fonction de leur état de santé. L’objectif est de réserver les hôpitaux aux patients qui sont dans un état alarmant et de pourvoir suivre en ambulatoire les personnes asymptomatiques et les cas légers. « Avec le recul, hospitaliser une personne qui n’est pas malade pendant 3 à 4 semaines est assez difficile », a-t-il déclaré tirant sans doute les conséquences de l’expérience déjà accumulée.

La procédure, a-t-il expliqué, consistera à mettre les patients asymptomatiques en confinement à domicile et leur donner suffisamment de masques pour protéger les autres membres de leur famille. Qu’à cela ne tienne, a-t-il assuré, si les conditions de mise en confinement ne sont pas réunies, le cas positif pourra être mis en quarantaine dans les structures dédiées à cet effet. « L’urgence aujourd’hui est la prise en charge des cas sévères et surtout des personnes présentant des comorbidités que nous enregistrons de plus en plus parmi les malades hospitalisés. Les personnes bien portantes, les porteurs sains pourront être pris en charge en ambulatoire ou à domicile avec un kit sanitaire d’accompagnement », a-t-il souligné.