ACCUEIL > ECONOMIE > Coronavirus : 407 milliards de FCFA pour supporter la crise dus au Covid-19


Coronavirus : 407 milliards de FCFA pour supporter la crise dus au Covid-19

  4 mai 2020 à 21h33min 0 Commentaire(s)


Le Gabon a débloqué 407 milliards de francs CFA pour les mesures de résilience économique, sociale et macroéconomique, en vue de supporter les impacts liés à la crise du Coronavirus. Plus des deux tiers de ce montant est absorbé par le secteur économique, avec 308 milliards injectés pour préserver l’outil de production.

« La résilience pour la relance de notre économie et la préservation de notre modèle social ». C’est ainsi que le ministère de l’Economie et des Finances présente les efforts consentis par le gouvernement pour supporter les impacts de la crise du Coronavirus. Le Gabon a ainsi consenti une enveloppe de 407 milliards de francs CFA pour les mesures de résilience économique, sociale et macroéconomique.

Supervisé par le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre le Coronavirus, ces mesures visent plusieurs objectifs. Il s’agit du renforcement du système de santé ; renforcement de la protection sociale des populations ; stabilité macroéconomique et financière pour soutenir le secteur privé et maintenir les emplois ; approvisionnement en hydrocarbures et produits pharmaceutiques et première nécessité.

Dans le détail, le secteur de la santé a bénéficié d’une enveloppe de 64 milliards de francs CFA, dont 2,1 milliards pour le fonds spécial dédié au financement du ticket modérateur des Gabonais économiquement faibles (GEF). En ce qui concerne le social, 33 milliards francs CFA ont été mobilisés sur trois mois, dont 2,3 milliards pour l’eau et 5 milliards pour l’électricité ; 1,25 milliard pour le soutien aux petits propriétaires ; 5 milliard pour l’aide alimentaire.

S’agissant des mesures économiques, 225 milliards de francs CFA ont été injectés dans l’aide à la trésorerie des entreprises en difficultés, tandis que 83 milliards ont été consacrés à la remise d’impôts. Soit, un montant de 308 milliards de francs CFA, représentant plus des deux tiers de l’enveloppe des mesures de résilience.