ACCUEIL > SOCIETE > Coronavirus : Des voyageurs testés positifs auraient pu contaminer 600 personnes en province


Coronavirus : Des voyageurs testés positifs auraient pu contaminer 600 personnes en province

  17 juillet 2020 à 22h14min 0 Commentaire(s)



Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) a indiqué, le 15 juillet, qu’une trentaine de voyageurs à destination de l’hinterland a été testée positive. Ces voyageurs auraient pu contaminer jusqu’à 600 personnes en province.

 
La lutte contre la propagation du virus est toujours active, malgré la baisse de la courbe de contamination. Depuis le début de la pandémie, informe le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil), le pays a connu 6 phases.

La première consistait à ralentir l’importation du virus dans le pays, la phase 2 pour limiter la contamination locale, la phase 3 pour freiner la propagation communautaire et massive du virus à Libreville et dans les provinces, la phase 4 pour éviter la généralisation de l’épidémie, la phase 5 pour freiner la généralisation et améliorer la prise en charge, puis la phase 6 pour atténuer l’impact sanitaire social et économique de la pandémie dans le pays.

Malgré cette stratégie mis en œuvre de mars à Juillet, toutes les provinces ont été touchées par la pandémie avec à la clé, deux provinces affichant un niveau de risque très élevé : l’Estuaire et le Haut-Ogooué. Ce qui a amené les autorités en charge de la riposte à conditionner les voyages au départ de ces deux provinces, et précisément au départ de Libreville et Franceville, par la présentation d’un test de négativité au Covid-19. Cette mesure vise à éviter l’importation du virus dans les villes du pays encore saines ou d’amplifier les contaminations dans les zones considérées comme des clusters.

Les dernières analyses effectuées pour toutes les personnes qui souhaitent voyager, informe le porte-parole du Copil, ont permis de diagnostiquer 25 à 30 personnes positives au Covid-19, comprise dans une tranche d’âge qui contamine le plus. Selon le Copil, la tranche d’âge la plus touchée par le virus au Gabon est celle comprise entre 30-49 ans (58% des hommes et 42% de femmes). Toutefois, la chaîne de transmission la plus importante est celle comprise entre 25 ans et 45 ans.

Le porte-parole du Copil, Guy-Patrick Obiang, fait savoir que les études observationnelles ont montré qu’entre 25 ans et 45 ans, une personne peut contaminer au moins une vingtaine de personnes. « Ce qui veut dire que lorsqu’on a 30 personnes contaminées, c’est sensiblement 600 personnes qui pourront être contaminées ». « Ce qui illustre le degré de contagiosité du Covid-19 au sein d’une population », a-t-il commenté à propos des voyageurs diagnostiqués positifs.