ACCUEIL > ECONOMIE > Cours des comptes/ Audit financier et systèmes d’information


Cours des comptes/ Audit financier et systèmes d’information

  24 avril 2017 à 23h53min 0 Commentaire(s)


La 2e réunion du groupe de travail technique du CREFIAF a démarrée

Le premier président de la cours des comptes Gilbert Ngoulakia a procéder ce lundi matin à Libreville à l’ouverture officielle de la 2e réunion du groupe de travail technique du conseil régional de formation des instituts supérieurs de contrôle des finances publiques d’Afrique francophone sub-sahariennes (CREFIAF),

En présence d’un parterre d’invités Gilbert Ngoulakia premier président de la cours des comptes et par ailleurs vice président de l’AFROSAI, agissant en sa qualité de président de groupe de travail technique (GTT) sur l’audit financier et des systèmes d’informations du CREFIAF, a indiqué dans son allocution d’ouverture de la 2e réunion du (GTT), ce matin à Libreville que la cour des comptes du Gabon se félicite de sa coopération avec les institutions supérieurs de contrôles (IST) de la sous région d’Afrique centrale.

Aussi il a mentionné que l’année judiciaire 2016-2017 a été marque par l’échange d’expérience antre le Gabon et le Burundi en juillet 2016 d’une part, puis avec Djibouti en mars 2017 d’autre part.

venant à la rencontre de Libreville « cette rencontre de Libreville est importante parce qu’elle nous permettra d’évaluer et de réviser certaines actions, puis de recadrer le plan d’action en raison des contingences liées à la mise en oeuvre des différentes activités » a précise le président du groupe de travail Gilbert Ngoulakia, en sa qualité de vice président de l’FROSAI.

Mr Hassan le directeur du secrétariat du comité Régional de renforcement Institutionnel du CREFIAF (CRRI), n’a pas manqué d’adressé ses encouragement, au président du GTT Gilbert Ngoulakia et à tout le personnel dans leur action pour un meilleur renforcement des compétences à travers un large échange d’expériences et d’information entre les ISC.

il convient de souligner que le rendez-vous de la capitale Gabonaise devra également donner l’occasion de préparer l’évaluation de la mise en oeuvre du plan stratégique 2013-2017 puis de dégager les orientations pour le futur plan stratégique 2018-2021

Joel Tatou/ gabontribune