ACCUEIL > POLITIQUE > Covid-19 : Ali Bongo soigne les professionnels de santé


Covid-19 : Ali Bongo soigne les professionnels de santé

  25 mai 2020 à 21h12min 0 Commentaire(s)



Le chef de l’État a annoncé, le 21 mai à Libreville, la mise en place prochaine d’une « indemnité Covid-19 » au bénéfice des professionnels de Santé. Une mesure visant à récompenser les mérite, efforts et sacrifices des bénéficiaires, entièrement dévoués aux populations en cette période de crise du Covid-19. 

Estimant ne pas être reconnus à leur juste valeur, dans la riposte contre le Covid-19, les personnels de santé viennent de recevoir du baume au cœur. Dans son discours à la Nation, ce 21 mai, le chef de l’État a annoncé la mise en place, dans les prochains jours, d’une « indemnité Covid-19 » pour les professionnels de Santé.

« Ils méritent tous notre reconnaissance. Nous leur devons gratitude et respect. C’est pourquoi une attention toute particulière doit leur être portée, notamment en cette période de crise sanitaire aigüe. C’est dans ce sens que j’ai décidé que dans les prochains jours, nos personnels de santé verront leurs conditions de travail s’améliorer de manière significative. J’annonce ainsi, la mise en place d’une « indemnité Covid-19 », a estimé Ali Bongo.

L’indemnité prochaine est spécialement créée pour « récompenser leurs mérites, leurs efforts et, je dirais parfois même, le sacrifice qu’ils consentent pour nous tous. A ces hommes et ces femmes, nous vous disons un grand merci », a ajouté président de la République. Une belle marque de reconnaissance pour les personnels de santé, qui font preuve au quotidien de dévouement, professionnalisme et abnégation au service des populations.

Toutefois, cette prime spéciale suffira-t-elle à « tenir en laisse » les professionnels de santé en cette période de crise sanitaire ? S’ils ont visiblement eu gain de cause avec la « prise de mesures de motivation personnels de santé », certaines doléances demeurent toujours en suspens.

A travers une menace de grève brandie le 8 mai, le Syndicat national des personnels de santé (Synaps) réclamait également « la dotation en nombre suffisant du matériel de protection dans toutes les structures sanitaires du pays en vue de lutter contre la pandémie du coronavirus ». Ils n’oubliaient pas le versement intégral de la dette sur la Prime d’incitation à la performance (PIP), comptant pour le deuxième trimestre 2015.