ACCUEIL > SOCIETE > Covid-19 : D.U. gangrénée par des comorbidités ?


Covid-19 : D.U. gangrénée par des comorbidités ?

  6 juin 2020 à 22h32min 0 Commentaire(s)


Sarcasme ou appel à une prise de conscience ? Lors de sa conférence de presse du 3 juin, le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) a déclaré, parlant de Dynamique unitaire, « lorsque vous regardez quand-même la morphologie de certains membres, ils sont des personnes à risque ».

La sortie du 3 juin, de la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU) continue de faire des vagues. Si DU a exigé du gouvernement le déconfinement du Grand-Libreville et la fin du couvre-feu, elle a également dénoncé des errements dans la gestion de la pandémie du Covid-19 découlant, dit-elle « des intrigues en rapport avec le vide institutionnel au sommet de l’Etat ». La centrale syndicale s’est à juste titre demandé « qui gère cette crise sanitaire ? », soutenant que le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) et ses démembrements, singulièrement son Comité technique, « sont dans la plus grande illégalité qui soit ».

Invité à s’exprimer sur cette sortie de Du, lors de sa conférence de presse du 3 juin, le porte-parole du Copil a estimé que les syndicalistes apportent leur contribution dans le débat né autour de cette lutte dans le pays. « Mais il faudrait qu’ils appliquent les gestes barrières » a recommandé Guy Patrick Obiang, faisant semble-t-il, dans la langue de bois. « Parce que lorsque vous regardez quand-même la morphologie de certains membres, ils sont des personnes à risque » a-t-il poursuivi, arborant un sourire narquois. Pour lui, Jean-Rémy Yama et les siens « devraient quand même faire attention parce que cette maladie touche beaucoup les personnes qui ont des comorbidités ». DU serait-il donc un refuge de personnes à risque, au regard des insinuations du Copil ?