ACCUEIL > SOCIETE > Covid-19 : La D.U veut le déconfinement de la population 


Covid-19 : La D.U veut le déconfinement de la population 

  27 mai 2020 à 21h07min 0 Commentaire(s)


Dénuant toute pertinence à un confinement qui ne freine en rien la diffusion du Covid-19 mais détériorerait l’économie et les conditions de vie de la population, la confédération Dynamique unitaire a invité, le 26 mai, le gouvernement à renoncer au confinement de la population.

La confédération syndicale Dynamique unitaire (DU) doute de plus en plus de la cohérence de la stratégie du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale et son équipe pour lutter contre Covid-19, qui poursuit allégrement son épopée macabre. Elle invite le gouvernement à envisager rapidement un plan de déconfinement de la population et de la reprise des activités. « Comment comprendre qu’en dépit du lourd dispositif sécuritaire pour confiner la population, de nombreux cas de contaminations sont signalés à l’intérieur du pays, notamment dans l’Ogooué-Lolo et le Haut-Ogooué ? Qu’en est-il de l’effectivité du confinement des Gabonais rapatriés ? », a interrogé la Vice-présidente de la DU chargée de la coopération extérieure et des partenariats, Chantale Mackossot.

Outre ce dispositif soupçonné de torsader des libertés publiques et individuelles, D.U s’interroge sur la visée réelle du laboratoire installé au Palais des sports de Libreville, capable de réaliser jusqu’à 10 000 tests Covid-19 par jour. Cet outil est censé accompagner une stratégie sanitaire qui repose sur trois piliers : le dépistage massif de nos concitoyens, l’isolement en cas de tests positifs pour entraver la propagation du virus et le traitement au plus tôt des cas déclarés positifs pour assurer un meilleur taux de guérison.

Selon DU, « les pays qui adoptent cette stratégie comme l’Allemagne, la Corée du Sud, Israël, Taïwan, etc., ont mis automatiquement fin au confinement de la population, puisqu’il s’agit désormais de confiner exclusivement les malades. D’ailleurs, même la France depuis le 11 mai en fait autant. De ce constat, pourquoi l’exécutif au Gabon maintient-il donc le confinement, le couvre-feu de 18h à 6h, la présence des forces de défense et les check-points en journée ? Qu’est-ce qui justifie encore la fermeture des activités de commerce, ou même l’interdiction des déplacements sur le territoire national ? » a poursuivi Chantale Mackossot.

Pour DU, le maintien du confinement est contreproductif et abime davantage l’économie. Elle invite par conséquent les autorités à annoncer dans les tout prochains jours un chronogramme de déconfinement de la population, de reprise des activités de commerce à l’arrêt, et la fin du couvre-feu. Dans le même esprit, elle invite le gouvernement à une concertation avec les syndicats pour fixer consensuellement les dates et modalités de reprise des cours après la décrue de l’épidémie ; à distribuer à la population les masques et gels hydro alcooliques qu’il reçoit de bienfaiteurs ; et surtout installer des laboratoires de tests Covid-19 dans tous les chefs-lieux de province et de département.

« En cas de non-exécution de ces lignes directrices, cela sous-entend que l’exécutif veut en réalité restreindre les libertés publiques à des fins inavouées, et tuer la population en laissant l’épidémie se propager. DU espère que le Copil ne fabriquera pas un pic et une décrue de l’épidémie pour envoyer les enseignants et les apprenants à s’exposer dangereusement », prévient Dynamique unitaire.