ACCUEIL > POLITIQUE > Covid-19 : Le Gabon va rapatrier ses citoyens bloqués à l’étranger 


Covid-19 : Le Gabon va rapatrier ses citoyens bloqués à l’étranger 

  29 avril 2020 à 23h21min 0 Commentaire(s)


 
Excellente nouvelle pour les Gabonais bloqués à l’étranger et pour leurs familles, en attente au pays. Le gouvernement a annoncé, le 27 avril, à Libreville, qu’ils vont être rapatriés.

L’apparition du coronavirus a créé des situations sans précédent dans le monde, à l’exemple de ces Gabonais bloqués à l’étranger alors qu’ils s’y étaient rendus pour des stages, des études, affaires et autres. Après plusieurs semaines à rechercher des solutions pour leur apporter le meilleur réconfort possible, le ministre d’État en charge des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a annoncé, le 27 avril, le rapatriement de ces concitoyens.

Si l’organisation de ces rapatriements n’est une sinécure, d’autant plus que les autres pays ont leurs propres mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, le chef de la diplomatie gabonaise a annoncé qu’il n’a pas moins reçu instruction du Premier ministre et du chef de l’État de mettre en place un dispositif de rapatriement pour ces Gabonais bloqués à l’étranger. « Un programme sera agencé par les missions diplomatiques et postes consulaires pour permettre aux compatriotes, au nombre de 522 dans 19 pays, de rentrer chez eux dans les meilleurs délais », a-t-il déclaré.

Les missions diplomatiques sont, ainsi, chargées d’affiner les listes de ces Gabonais bloqués à l’étranger pour faciliter leur retour. Pour l’heure, le gouvernement est encore en discussion avec les autres États pour s’assurer de la réussite de ces opérations qui se feront par zones géographiques.

Avant l’annonce de ce rapatriement, ces Gabonais de passage à l’étranger n’avaient pas été oubliés dans le Plan de riposte et de soutien économique et social contre le coronavirus et présenté, le 10 avril, par le Premier ministre. 967 millions de francs CFA ont été décaissés par l’État pour venir en aide à ces personnes bloquées hors des frontières.

Le ministère des Affaires étrangères avait apporté, le 21 avril, des précisions sur le soutien financier de l’État à ces Gabonais. Le dossier, traité par les ministères des Affaires et de l’Économie et des Finances, devrait être transmis aux représentations diplomatiques et consulaires qui devaient s’en charger sur le terrain.

A l’annonce de ce rapatriement, les concernés n’ont pas manqué de rappeler qu’ils sont désormais endettés, notamment du fait que certains sont coincés dans les hôtels où ils étaient de passage et que les provisions qu’ils avaient se sont épuisées. Ils espèrent donc que ce soutien leur parviendra tout de même avant qu’ils ne soient rapatriés afin de pouvoir éponger leur dette.