ACCUEIL > ECONOMIE > Covid-19 : Les transporteurs sollicitent le report du paiement des taxes municipales 


Covid-19 : Les transporteurs sollicitent le report du paiement des taxes municipales 

  29 avril 2020 à 23h36min 0 Commentaire(s)


 
Les transporteurs terrestres de Libreville et ses environs font face à d’énormes difficultés depuis le confinement du Grand Libreville. Le 29 avril, ils ont sollicité des autorités le report du paiement des taxes municipales et de la patente.

 
Les membres du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg) sont au bord de la faillite. Leurs activités sont fortement impactées par les mesures prises pour lutter contre le Covid-19, notamment le confinement du Grand Libreville. Le 29 avril, ils ont sollicité des autorités le report du paiement des taxes municipales et de la patente.
S’il a salué la reprise des activités avec l’allègement par le gouvernement du confinement du grand Libreville le 27 avril, le président de Syltteg, Jean-Robert Menie, a demandé aux municipalités et au Trésor public de proroger les délais de paiement des taxes municipales et de la patente pour leur permettre de s’oxygéner. « À l’heure actuelle, nous pensons que les délais légaux fixés par les mairies d’Akanda, Owendo et Libreville de paiement de ces taxes devraient être reportés. Parce que nous sortons d’une période difficile marquée par l’arrêt durant près de deux mois des activités, occasionné par la pandémie de Covid-19 », a expliqué Robert-Jean-Robert Menie.

Pour le président du Syltteg, ce report « permettrait aux transporteurs de se relancer et collecter les sommes exigées par les différentes mairies ». Prélevées sur les activités de transport urbain, périurbain et sur les transporteurs des marchandises (TM), les taxes municipales varient d’une commune à une autre. Dans la commune d’Akanda, les taxes municipales associées à la patente du Trésor oscilleraient entre 250 et 280 mille francs CFA. À Owendo, la somme se situe entre 280 et 290 mille francs CFA. À la mairie de Libreville l’addition est corsée, la somme à débourser oscillerait entre 350 et 400 mille francs CFA.