ACCUEIL > SOCIETE > Covid-19 : Un cas positif au Gabon peut contaminer jusqu’à 4 personnes 


Covid-19 : Un cas positif au Gabon peut contaminer jusqu’à 4 personnes 

  6 juin 2020 à 22h40min 3 Commentaire(s)


 
Avec 2902 cas positifs confirmés au 3 juin dont 801 guérisons et 20 décès à la même date, le Gabon pourrait passer la barre des 3000 cas positifs. Les mesures de restriction restent de mise au regard du R0, l’indicateur permettant de suivre l’évolution du virus, qui est de 4. Un chiffre au-dessus de la moyenne mondiale estimée à 3.
 
Au Gabon, de plus en plus de voix appellent au déconfinement mais c’est l’indice de contagiosité, appelé R0, qui sera l’indicateur déterminant pour une telle issue. Cet indice, explique le commandant Loïc Ngouayit-Kounda, chef de service Epidémiologie et programme de santé publique (DGSSM), dans une vidéo élaborée dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 dans le pays, « permet de mesurer la contagiosité d’une maladie », à priori, celle du Covid-19. Un paramètre épidémiologique important encore appelé nombre de reproduction de base. Il calcule le nombre moyen d’individus qu’une personne atteinte peut contaminer.

 « A ce jour dans le monde, on estime à environ 3, le R0 de la Covid-19 », fait savoir le commandant qui explique qu’au niveau mondial, un cas atteint contamine environ 3 personnes. Cependant, note-t-il, pour un même virus, cet indicateur peut varier d’une population à l’autre en fonction de la densité de la population, des susceptibilités de cette population ou de l’adoption des mesures de lutte contre la propagation du virus par cette même population. « Au Gabon, les derniers calculs donnent le R0 à 4 », a-t-il indiqué. En clair, chaque personne vivant au Gabon et atteinte contamine 4 personnes. « C’est au-dessus de la moyenne mondiale », affirme le commandant du service de Santé militaire qui souligne qu’« il a déjà été observé à Libreville, un cas positif qui a contaminé jusqu’à 10 personnes ». A contrario, observe-t-il, il y a des cas qui n’ont contaminé soit aucune, soit au maximum une personne.

« Retenons donc que chaque fois qu’il nous est annoncé un nouveau cas positif, il y aura donc 4 autres personnes potentiellement atteintes », prévient le commandant Loïc Ngouayit-Kounda pour qui, l’objectif pour chaque individu, devrait être de ne pas se retrouver parmi les cas contacts potentiellement contaminés. 

« Il faut donc respecter les mesures barrières » a-t-il recommandé, soutenant implicitement que le confinement et les mesures restrictives pourraient baisser le R0 dans le pays. Au Maroc par exemple, les mesures restrictives ont permis de baisser le taux de reproduction du Covid-19. Avant le confinement, expliquent les autorités marocaines, « le R0 oscillait entre 2,4 et 3,5. Grâce à cette mesure (Ndlr. Confinement), le R0 est aujourd’hui estimé entre 0,5 et un peu plus de 1 ».