ACCUEIL > MONDE > Covid-19 : la Belgique « tout près d’un tsunami »


Covid-19 : la Belgique « tout près d’un tsunami »

  23 octobre 2020 à 00h30min 0 Commentaire(s)


Un appel au secours a été lancé par des hôpitaux au bord de la saturation et une centaine de foyers épidémiques ont été identifiés dans des maisons de retraite.

C’est le ministre fédéral de la santé qui l’affirme : « La situation sanitaire en Wallonie et à Bruxelles est la plus dangereuse de toute l’Europe, on est tout près d’un tsunami. » Le socialiste flamand Frank Vandenbroucke, un revenant dans la politique belge, n’est pas du genre à masquer les réalités : son pays, qui avait déjà connu une première vague épidémique ravageuse, avec 10 000 décès recensés en septembre pour 11,4 millions d’habitants − soit le deuxième taux le plus élevé au monde −, approche d’une crise majeure. Evoquant « une avalanche » qui risque de déferler sur les médecins généralistes et les hôpitaux, sans que le pays y soit préparé, le ministre entendait provoquer un électrochoc.

La Belgique a enregistré, entre le 11 et le 17 octobre, un nombre moyen de nouvelles contaminations quotidiennes qui s’élève à 8 975 (+ 68%), selon les chiffres publiés mercredi 21 octobre par l’Institut de santé publique Sciensano. Un chiffre qui double tous les huit jours. Les hospitalisations, elles, ont augmenté de 95 % en une semaine, ce qui inquiète des personnels épuisés. Le taux national de positivité des personnes testées dépasse désormais les 15 %, avec des pointes bien plus élevées en Wallonie. Un appel au secours a été lancé par les hôpitaux de Liège, au bord de la saturation, et des malades hospitalisés à Bruxelles doivent être répartis dans d’autres provinces. Une centaine de « clusters » sont par ailleurs identifiés dans des maisons de retraite.
Couvre-feu

Et pourtant, les mesures annoncées, vendredi 16 octobre, par le nouveau gouvernement du libéral Alexander De Croo, ont paru en deçà de cette réalité. Sans doute parce qu’elles avaient dû être âprement négociées avec les régions et les communautés, qui exercent une partie des compétences dans le domaine de la santé, rendant très complexe la coordination entre… neuf ministres.