ACCUEIL > FAITS DIVERS > Crimes fauniques : Le tribunal de Makokou tranche


Crimes fauniques : Le tribunal de Makokou tranche

  24 juillet 2016 à 23h22min 0 Commentaire(s)


 
Le tribunal de Makokou a infligé, le 14 juillet dernier, des peines exemplaires dans des affaires de braconnage, de transport et de commercialisation de trophées d’espèces protégées. Malgré une législation à l’avantage des criminels de la faune, la justice gabonaise s’emploie à punir au mieux les indélicats.
 
 A savoir deux affaires en délibéré et deux autres en audience préliminaire.
 
Quatre affaires au total ont donné lieu à des verdicts. Deux affaires étaient en délibéré. D’abord celle qui concerne Lamidi Adjaho, Ipoumangoye Dieu-Merci, Missoula Jean-Jacques Ekazama Jean-Firmin arrêtés les 22 et 23 avril avec 8kg d’ivoire. Lamidi Adjaho et Ipoumangoye Dieu-Merci ont été condamnés à deux ans d’emprisonnement ferme plus 500 mille CFA d’amendes pour chacun. Leurs complices, Jean-Jacques Missoula, Jean Koutou et Jean-Firmin Ekazama ont pris chacun six mois assorti de 500 mille CFA d’amende chacun.

Par ailleurs Lamidi Adjaho et Jean Koutou ont été condamnés à l’expulsion et interdits de séjour sur le territoire gabonais pendant les cinq prochaines années. Les cinq hommes devront également payer la somme de dix millions de CFA au titre de dommages et intérêts.
La deuxième affaire mise en délibéré est celle concernant Wilfried Bouloumakaka arrêté le 12 avril 2016 en possession de deux pointes d’ivoire le 12 avril 2016. Il écope de 12 mois de prison dont 6 avec sursis. Il devra par ailleurs payé 500 mille au titre de dommages et intérêts.
 
Les deux autres affaires ont été traitées en audience préliminaire. La première a concerné Ahoudoua Rabiou arrêté le 30 mai dernier avec 2 pointes d’ivoire pesante en tout 34Kg. Il écope de 6 mois d’emprisonnement dont 3 avec sursis, 300 mille CFA d’amendes et 500 mille CFA de dommages et intérêts. L’avocat des Eaux et Forêts, qui a estimé que cette sentence est peut contraignante, a promis faire appel de celle-ci.
 
Dans l’affaire impliquant les sieurs Eric Bétsakam, David Egouak, Bernard Boulingui, Kevin Modja, Kevin Martial Mogala, Annette Miabagogo et Benjamin Meguabe, l’avocat a sollicité un renvoi afin qu’un avis de comparution, à la diligence du Ministère Public soit adressé aux prévenus Annette Miabagogo et Benjamin Meguabe qui étaient absents. Or, leurs noms apparaissent avec insistance dans cette affaire. La date de la prochaine audience a donc été fixée au 11 août 2016.
 
Ces quatre affaires montrent que l’activité des braconniers et des trafiquants d’ivoire, notamment, est toujours d’une grande intensité dans cette région où se côtoient quatre parcs nationaux.