ACCUEIL > POLITIQUE > Démarrage effectif de l’opération de recensement des agents publics


Démarrage effectif de l’opération de recensement des agents publics

  19 juillet 2018 à 23h19min 0 Commentaire(s)


Le ministre de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga Y’Obeghe et son collègue du Budget et des comptes publics, Jean-fidèle Otandault, se sont rendus, ce mardi 17 juillet à Libreville, sur les sept (7) sites retenus pour le retrait des bons de caisse. L’objectif, s’assurer du démarrage de l’opération et rassurer les agents de l’Etat confrontés aux difficultés d’ordre divers.

Au total 50.000 agents de l’Etat, précisément de la province de l’Estuaire qui sont concernés par cette opération qui vise, l’assainissement du fichier salariale de la fonction publique et la mise à la retraite des agents absents pour cause de maladie de longue durée. En plus de ces deux objectifs, l’opération permettra également de préparer les audits des fichiers solde et fonction publique.

Aussi, la visite sur les sept sites identifiés que sont entre autres, les ministères de la Fonction publique, celui du Budget et des comptes publics. Où encore ceux des ministères de l’Economie, de la Défense nationale, de l’ancien siège de la BEAC et du Trésor public, ainsi que du stade d’Angondjé, a-t-elle, permis aux deux membres du gouvernement de se rendre compte de l’effectivité des opérations dont ils se sont satisfaits dans l’ensemble, en dépit de quelques manquements constatés .

En effet, certains agents n’ont pas retrouvé leurs noms sur les listes ou encore leurs bons de caisse. Un peu plus loin, d’autres agents affiliés à quelques banques n’ont pas été reçus au motif qu’ils ne disposaient pas de numéro matricule.

Cette opération de recensement des agents, une fois sur le site, consistait, seulement à la récupération de son bon de caisse après vérifications des documents y afférents. Il s’agit notamment de la carte d’identité nationale, de l’attestation de prise de service et de l’attestation spéciale de présence au poste signées du chef hiérarchique de l’agent, du directeur central des ressources humaines du ministère et du secrétaire général du ministère utilisateur. 

Après cette étape, l’agent se rendait au stand où est implantée la banque dont il est domicilié pour présenter son bon de caisse. Ce dernier créditera son compte, afin qu’il perçoive son salaire, le 25 du mois en cours.
Face à toutes ces préoccupations, les responsables des départements en charge de la Fonction publique et du Budget et des comptes publiques, ont, au cours de cette tournée, tenus à rassurer les agents concernés.

« Toutes les difficultés vont être prises en compte et au cas par cas, on va les régler. Le but de la manœuvre n’est pas de léser l’agent public qui a été régulièrement à son poste », a relevé le ministre de la Fonction publique. Et le ministre des Comptes publique, Jean-fidèle Otandault de rappeler que ledit agent « aura sa rémunération comme d’habitude, chaque 25ème jour du mois »

Par ailleurs, un bureau de réclamation sera mis en place au ministère de la Fonction publique pour les retardataires et les réclamations du 25 au 31 juillet 2018.