ACCUEIL > ECONOMIE > Des agents de la Sogatra suspendus sous le coup de poursuites judiciaires 


Des agents de la Sogatra suspendus sous le coup de poursuites judiciaires 

  1er juin 2018 à 23h32min 0 Commentaire(s)


La Direction générale de la Société gabonaise de transport (Sogatra), vient de suspendre plusieurs de ses agents qui seraient impliqués dans des délits de malversations financières, faux et usage de faux, révélés par l’audit de la Cour des comptes et celui initié par le président du conseil d’administration, Alexandre Désiré Tapoyo.

Des agents fonctionnaires et contractuels de la Société gabonaise de transport (Sogatra), viennent d’être suspendus par la Direction générale de cet établissement para public. D’après le président du conseil d’administration, Alexandre Désiré Tapoyo que nous avons joint au téléphone, ce mercredi, ces agents seraient impliqués dans des malversations financières, faux et usage de faux.

Les audits commis par la Cour des Comptes et plus récemment par le président du conseil d’administration de la Sogatra, ont révélé que la situation calamiteuse que connait la Sogatra depuis quelques années serait la conséquence de toutes ces malversations orchestrées par des agents véreux.

‘’La Cour des comptes avait commis un audit à la Sogatra, qui a révélé certaines choses. Mais rien n’a été fait. A mon arrivée, j’ai initié un audit qui a révélé plusieurs délits impliquant certains agents de la Sogatra. J’ai donc émis une plainte pour que les uns et les autres répondent de leurs actes’’, explique Alexandre Désiré Tapoyo.

Comment comprendre qu’avec les conclusions de l’audit de la Cour des comptes, les Directeurs généraux et les présidents des conseils d’administration (PCA) qui se sont succédé à la tête de la Sogatra ces quatre dernières années, n’ont jamais appliqué les résolutions de cet audit, pour sortir l’entreprise des difficultés financières qui plombent son fonctionnement ?

Auraient-ils été soudoyés ? Il serait difficile de l’affirmer. Mais en se référent aux propos de M. Tapoyo, qui affirme avoir refusé de prendre des pots de vin pour cesser l’audit, témoignent de la véracité des griefs portés à l’encontre de ces présumés auteurs de malversations.

‘’Lorsque nous avons commencé l’audit de la Sogatra, certains responsables m’ont approché pour me proposer de l’argent pour que j’arrête tout, mais j’ai refusé’’, soutient le PCA de la Sogatra.

Au regard des conclusions de l’audit, Alexandre Désiré Tapoyo espère que l’exécution des recommandations de cet audit par la Direction générale, permettra de redresser la Sogatra et de garantir la pérennité de son fonctionnement.
Il souhaite que les agents auteurs de fraudes à l’origine du chaos financier dans lequel se trouve l’établissement parapublic répondent de leurs actes devant les tribunaux.