ACCUEIL > SPORTS > Destitution du président de la Fégaboxe : Alfred Bongo rompt le silence


Destitution du président de la Fégaboxe : Alfred Bongo rompt le silence

  4 juin 2018 à 21h46min 0 Commentaire(s)



Alfred Bongo Ondimba, le président de la fédération gabonaise de boxe a brisé le silence, mercredi dernier, en répondant aux présidents des ligues provinciales, qui ont pris l’initiative de tenter de le destituer.

L’initiative qui est le fait de certains présidents de ligues est nulle et de nul effet, car elle ne respecte pas les procédures de destitution consacrées par les statuts et règlements intérieur qui régissent la boxe gabonaise, selon le président Alfred Bongo.

Il a fait savoir que des personnes ne peuvent se lever un matin et s’autoproclamer président de la Fédération gabonaise de boxe (Fégaboxe). Tout en ajoutant qu’on ne peut exclure un président légalement élu en assemblée générale statutaire. En plus, le bureau actuel est légalement reconnu par la tutelle, les instances nationales et internationales.
Pour lui, cette polémique est sans fondement, les personnes qui ont entrepris cette action ne veulent pas voir le bureau directeur accomplir le programme pour lequel il a été porté au pinacle de la boxe gabonaise.

Alfred Bongo Ondimba appelle donc les uns et les autres à enterrer la hache de guerre et à se mettre résolument au travail, pour le rayonnement du noble art. Il a ainsi procédé au renouvellement de certains comités directeurs et à la dotation en matériel de certaines ligues dont les ligues de l’Ogooué-Lolo et de l’Estuaire.
Les autres provinces suivront dans les mois à venir, afin d’insuffler une nouvelle dynamique, pour sortir la boxe gabonaise de la léthargie actuelle, a indiqué Alfred Bongo Ondimba.

Rappelons que le président de Fégafoot a été élu le 25 mai 2017. Le collectif des présidents des ligues avaient accusé celui-ci de « dérive autocratique » et de prendre des « décisions anti statutaires », avec notamment un changement de sigle et de logo.