ACCUEIL > FAITS DIVERS > Deux Trafiquants d’ivoire interpellés à Mandji


Deux Trafiquants d’ivoire interpellés à Mandji

  30 octobre 2016 à 22h35min 0 Commentaire(s)


La petite commune de Mandji, dans le sud du Gabon, a été le théâtre de l’arrestation de deux trafiquants d’ivoire. 21 kg du précieux produit qui témoigne de la persistance du braconnage et du trafic de l’ivoire dans cette zone reculée du pays.

Cela faisait bien plusieurs mois que des éléments indiquaient que le trafic d’ivoire est monnaie courante dans le département de Ndolou et particulièrement dans la zone de Mandji, petite commune au tréfonds de la Ngounié.

Ces éléments ayant été confirmés, une mission conjointe de la Police Judiciaire, des Eaux et Forêts et de l’ONG Conservation Justice a permis de mettre la main sur Koda Ibrahim, de nationalité camerounaise, et Gabriel Opokou Gbenou de nationalité ghaanéenne. Ces deux hommes qui vivent à Mandji ont été pris en flagrant délit de détention et commercialisation de 21 kg d’ivoire. Il s’agit de deux quatre pointes sectionnées en huit morceaux.

Dans cette opération, Koda Ibrahim, le trafiquant camerounais, s’est illustré par son caractère violent en tentant de venir aux mains avec les agents de la Police Judiciaire, estimant que son arrestation était abusive. L’échange de coups ayant été évité, Koda Ibrahim s’est empressé de proposé d’aller chercher la somme de 400.000 Cfa à son domicile pour sa libération immédiate. Une tentative de corruption qui a brillamment échoué face à des agents de la PJ décidés à enrayer le phénomène du trafic d’ivoire qui met en péril gravement la survie de l’éléphant.

La peine maximale pour ceux qui se rendent coupables de trafics d’espèces protégées est de six mois et une amende de 1 million de F CFA. Cependant, il faudra bien compter sur le parquet de Mouila pour souligner la tentative de corruption qui pourrait valoir a Koda Ibrahim 2 à 10 ans de prison. Quoiqu’il en soit, sa tentative ne drevrait pas rester impunie.