ACCUEIL > FAITS DIVERS > Deux trafiquants d’ivoire arrêtés à Franceville et Okondja.  


Deux trafiquants d’ivoire arrêtés à Franceville et Okondja.  

  1er juin 2018 à 23h20min 0 Commentaire(s)


Les trafiquants d’ivoire Mohamed Kokari Adamou et Nkono Hugues ont scellé leur sort vendredi en se faisant prendre par la Police Judiciaire. 
 
Les deux hommes qui vivent à Okondja et sont respectivement de nationalité Nigérienne et Gabonaise ont été mis aux arrêts à Franceville pour trafic d’ivoire ce 25 mai 2017.
 
Il semble que Mohamed Kokari Adamou âgé d’une quarantaine d’année environs était déjà connu des services de renseignement de la police judiciaire de Franceville pour son implication dans les transactions d’ivoire dans la province du Haut-Ogooué. Les gros soupçons qui pesaient sur lui devaient être confirmés.
 
Après plusieurs semaines d’enquêtes donc, c’est ce 25 mai 2018 aux environs de 11 heures que l’information faisant état d’une transaction parvient au commandant de la police judiciaire. Une équipe composée des éléments de la Police judiciaire, des agents des Eaux et Forêts, accompagné de conservation justice s’est donc rendue sur les lieux indiqués afin de mettre la main sur les personnes soupçonnées.
 
Mohamed Kokari Adamou, avait clairement pris rendez-vous pour la vente de son produit. Malheureusement pour lui, l’équipe des OPJ qui s’était lancée à ses trousses va le surprendre. L’homme avait déjà étalé son butin pour le montrer à son client.
 
Interrogé sur la provenance de l’ivoire, il va citer Nkono Hugues , domicilié à Okondja, comme étant le propriétaire de cette ivoire. Une équipe va alors être diligentée à Okondja où Nkono Hugues attendait paisiblement sa part du prix de la vente de l’ivoire. Il sera interpellé et conduit au poste de police de Franceville.



MOHAMED KOKARI ADAMOU et NKONO Hugues seront présentés devant le Procureur de la République pour répondre des faits de détention, et commercialisation des trophées d’une espèces intégralement protégées. 
 
Samedi 26 mai, le transporteur de Mohamed Adamou a été arrêté. Il prétend qu’il n’était pas informé du contenu du sac de son ami. Ismaël Mohamed, puusque c’est de lui dont il s’agit, aura du mal à convaincre la justice notamment sur les raisons qui l’ont emmené à quitter Okondja à 5h avec pour seul passager son ami Adamou.
 
Tous risquent jusqu’à 6 mois de prison pour avoir violé les dispositions des articles 92, 274, 275 du code forestier.