ACCUEIL > SPORTS > Deuxième tour éliminatoires Can-U20 : Les Panthères du Gabon étrillent les Éléphants de Côte d’Ivoire (3-0)


Deuxième tour éliminatoires Can-U20 : Les Panthères du Gabon étrillent les Éléphants de Côte d’Ivoire (3-0)

  13 mai 2018 à 23h03min 0 Commentaire(s)


En s’imposant largement (3-0) au dépens des Éléphants de Côte d’Ivoire, ce samedi au stade Augustin Monedan de Sibang, la sélection nationale junior pourra sereinement aborder le match retour avec un matelas confortable.

Les protégés d’Anicet Yala restent, à ce jour, invaincus à domicile. Comme face au Togo (4-0), le 10 avril dernier, pour le compte du premier tour, des éliminatoires de la Can-U20, ils ont cette fois-ci, marché sur une équipe de Côte d’Ivoire impuissante (3-0). Des buts inscrits en première période.
Dans un stade Augustin Monedan de Sibang qui a fait guichet plein, l’équipe ivoirienne n’imaginait pas qu’elle devait avoir du répondant de l’autre côté. Mais c’était sans connaître la détermination des Panthères du Gabon, visiblement très affamées. Les poulains du coach Yala, très motivés, ont compris qu’il fallait mettre le ‘’paquet’’ à la maison avant de se rendre à Abidjan pour la manche retour.

En prenant le match à leur compte dès le coup d’envoi, les U20 ont fait le travail face aux pachydermes.
Maîtrise du jeu dans un système très offensif (4-2-1-4) , la sélection nationale junior a mis le pied sur le ballon contre équipe ivoirienne qui évoluait en 4-3-3-1 avec une pointe haute. En effet, avec un pressing haut, le premier assaut des Panthères sera fatal pour les hommes de Haidara Soualiko.

Bien servi par le remuant Alain Miyogho, Gabriel Fils Meye Me Ndong sociétaire d’Oyem AC, fait mouche (1-0, 9e). Après avoir mis ses coéquipiers sur de bons rails, Meye Me Ndong a été contraint de laisser ses coéquipiers avant la pose en raison d’une élongation sur la cuisse gauche.
La sortie du pensionnaire d’Oyem AC fera défaut, il pesait énormément sur la défense ivoirienne. Son remplaçant Juhan Presley Babini Bouyi, ne sera que l’ombre de lui-même. Très remuant au rond-central, Alain Miyogho, s’est également offert un but en solitaire au terme d’une course folle entamée depuis son poste de prédilection (2-0, 16e)

L’équipe ivoirienne qui dispose de quelques individualités notamment son meneur de jeu Junior Doumbia, obtient un pénalty après une faute évitable commise par un défenseur gabonais sur l’attaquant ivoirien. Diaby Souleyman, capitaine des Éléphants se présente face au portier gabonais Lhin Keartis Bediki, qui renvoie magistralement le tire d’une main ferme. C’est le désespoir dans le camp des visiteurs.
Avant la pose, les Panthères du Gabon feront le break au grand dam des supporters ivoiriens obligés de libérer les travers du stade. Après une percée de Miyogho, accompagnée des dribbles, Éric Jospin Bekalé Biyoghe, servi sur un plateau en or, achève l’action par une frappe croisée prenant à défaut toute la défense et le gardien Pacôme N’Goram ( 42e).

Malgré des belles phases de jeu et des meilleures intentions et dispositions en seconde période, la sélection ivoirienne n’a pas pu trouver le chemin des buts. Alors qu’elle avait les moyens de réduire le score car, les Panthères ne répondaient plus physiquement.