ACCUEIL > ENVIRONNEMENT > Développement des forêts communautaires au Gabon


Développement des forêts communautaires au Gabon

  18 février 2016 à 21h00min 0 Commentaire(s)


Pour une gestion durable du domaine forestier rural

Le Ministère en charge des Forêts a organisé, mercredi dernier, en collaboration avec l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT), un atelier de clôture du projet "OIBT PD : 383/05" placé sous le thème du" développement des forêts communautaires au Gabon ". Cette rencontre avait pour objectif de présenter le bilan dudit projet, financé à hauteur de 300 millions de francs par l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux. Au terme des travaux, plusieurs recommandations ont été faites à l’endroit des administrations centrales et déconcentrées ainsi qu’aux bailleurs de fonds.

Il s’est agit notamment pour les administrations centrales d’ attribuer les Forêts communautaires (FC) ayant déjà des plans simples de gestion rédigés ; de susciter et renforcer les synergies entre différentes entités impliquées dans la gestion des FC ; de faire un plaidoyer auprès des institutions pour susciter leur appui quant à la mobilisation des financements ; de favoriser le renforcement des capacités des agents de l’Administration centrale et déconcentrée ainsi que celles des autres parties prenantes en matière de création, d’utiliser les acquis des projets pour renforcer le cadre législatif et réglementaire du processus d’acquisition et de gestion des FC.

Et, enfin, d’insérer dans les programmes d’enseignement de l’ENEF et autres écoles désireuses, un module de formation sur la foresterie communautaire. Pour le compte de l’administration déconcentrée, il a été recommandé d’intervenir régulièrement, en appui et contrôle, dans les FC de la même manière que dans les autres espaces forestiers.

A noter que le projet OIBT PD 383/05, débuté en 2009, avait pour objectif de développer, la contribution à la gestion durable du domaine forestier rural, a l’organisation des terroirs villageois et à la lutte contre la pauvreté des populations vivant en zone rurale par le développement des forêts communautaires et, ce, à travers des micros projets identifiés par les populations elles-mêmes.