ACCUEIL > ECONOMIE > Dialogue Politique : Majorité et Opposition militent pour une meilleure gestion des finances publiques


Dialogue Politique : Majorité et Opposition militent pour une meilleure gestion des finances publiques

  11 mai 2017 à 23h16min 0 Commentaire(s)


Pour plus de transparence dans la gestion des finances publiques, Opposition et Majorité, optent pour des mesures plus efficaces, au cours des débats qui se sont poursuivis vendredi au stade d’Angondjé au nord de Libreville.

L’enjeu est de taille pour le Gabon. Si le pays veut atteindre un taux de croissance à deux chiffres, les commissaires regroupés dans la commission qui traite de la « consolidation de la paix et de la cohésion nationale » ont poursuivi les discussions vendredi, avant de trouver un consensus, sur la question des finances publiques.

Ces débats ont offrent des pistes de solutions pour améliorer l’environnement des affaires, tout en assainissant les finances publiques. Certes, à ce sujet, des efforts ont déjà été réalisés ces dernières années avec la centralisation des différents services budgétaires, la direction générale du budget et des finances publiques pour plus d’efficacité non sans oublier la transposition des directives de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Avec ces nouvelles réformes, les procédures de passation des marchés publics vont se faire avec plus de transparence en introduisant des pratiques concurrentielles et en privilégiant les appels d’offres plutôt que les accords passés de gré à gré.

Dans tous les cas, la mise en place d’un plan de relance économique (PRE) et les résolutions issues du dialogue politique dans ce domaine, l’on s’attend à des objectifs de rendement plus performant. Autant des bonnes pratiques qui devraient soutenir la relance économique renforçant la confiance des investisseurs. La dernière mission du FMI, Fond Monétaire International en février dernier au Gabon augure de perspectives meilleures pour l’économie gabonaise.