ACCUEIL > POLITIQUE > Dialogue national : Fin de la phase citoyenne, début de la phase politique


Dialogue national : Fin de la phase citoyenne, début de la phase politique

  13 avril 2017 à 23h42min 0 Commentaire(s)


Dialogue national : Fin de la phase citoyenne, début de la phase politique

Une plénière de la phase politique qui substitut la remise du rapport marquant la fin de la phase citoyenne. Ce 12 avril, au stade d’angondje, l’événement est d’importance. De la société civile ou des organisations de la population en passant par la sphère politique, il en ressort une évidence. Jamais un dialogue n’a eu tant d’importance et attirer autant de regard. Retour sur une réalité.

Au sortir des grandes échéances de 2016, la population s’interroge sur une eventuelle sortie de crise. Ses préoccupations sont donc nombreuses. Elles touchent aussi bien la réforme des institutions et la consolidation de l’État de droit démocratique, les réformes électorales, la modernisation de la vie publique, la consolidation de la paix et de la cohésion nationale que des principes qu’il convient d’impulser.

Pendant près de 15 jours au stade d’angondje, la phase citoyenne qui s’achève aura permis de prendre la pulsation. Des idées émises, des attentes et des rappels de toutes les classes de la société civile confondues. La matière ne manquait donc pas.

Débats autant pluriels que riches. Un sentiment qui se dégage au-cours de cette remise de rapport aux co-président de la majorité et de l’opposition, Faustin Boukoubi et Pierre Claver Manganga Moussavou. << Nous remercions tous ceux qui ont pris part à cette phase dite citoyenne, pour le travail remarquable abattu pendant près de 15 jours, pour apporter leur contribution à l’avancement vers un Gabon mieux organisés et ou le vivre ensemble puisse mieux existé que par le passé.

Nous sommes convaincu que nous ne pourrions pas aboutir à des conclusions satisfaisantes sans tenir compte du travail de la phase citoyenne qui a eu un caractère de communication riche et profond. Il n’y a pas deux dialogues, je souhaite donc votre disponibilité quand besoin se fera sentir pour une intervention ou un éclairage sur l’un de ces thèmes>> a adressé le co président de l’opposition, René Ndemezo aux responsables des 4 panels.

Après cette remise de rapport final de la phase citoyenne, le gotha de la classe politique s’est retrouvé en plénière pour le lancement de la phase politique du dialogue. Et elle le sera officielle, dès l’entame du 18 avril avec pour thématiques celles de la phase citoyenne. Dans la salle, les co rapporteurs du bureau du dialogue montaient au créneau, pour la lecture des rapports de panels. Plus que la pertinence des contributions, les interrogations et les recommandations de toutes les couches sociales, ambitieux pour certains et décourageant pour d’autres. Les hommes politiques présent l’auront certainement compris. 

A défaut de prendre en compte le fruit de ce rapport, notre société risque bien de se fissurer. Il ne peut y avoir de richesses que partagées. Il ne peut y avoir d’avenir sans , les réformes des institutions, la consolidation de l’État de droit démocratique, les réformes électorales, la modernisation de la vie publique, la consolidation de la paix et de la cohésion nationale. Tout le monde en est convaincu. Maintenant il faut que les politiques prennent le relais à l’image de la phase citoyenne. Débats à poursuivre.

Nathan Moore