ACCUEIL > POLITIQUE > Dialogue politique : la phase politique débute ce 12 avril


Dialogue politique : la phase politique débute ce 12 avril

  11 avril 2017 à 22h12min 0 Commentaire(s)


Le ministre d’Etat en charge du dialogue politique, Francis Nkéa Ndzigui a dévoilé, lundi au cours d’une conférence de presse, le programme de la phase politique qui débute ce 12 avril 2017, tout en saluant la bonne tenue de la phase de citoyenne.

Selon Francis Nkéa Ndzigui la phase politique s’ouvre finalement mercredi 12 avril 2017 à partir de 11 heures par une plénière qui sera marquée par la lecture du rapport général et de plusieurs communications des institutions et des personnalités invitées, suivie d’une cérémonie de clôture au même endroit.

Les travaux reprendront le 18 avril 2017, par la mise en place des commissions, suivi de début des travaux en leurs seins, le même jour entre 14 et 20 heures et ce jusqu’à la fin.
A ce sujet, le ministre d’Etat en charge du dialogue politique a rappelé que ceux qui ont pris part à la phase citoyenne ne pourront plus participer à la seconde phase vu que toutes leurs contributions feront l’objet des discussions.

« Pour éviter le double emploi, je voudrais préciser qu’un acteur ayant participé à la Phase citoyenne n’a pas besoin de se réinscrire à la Phase politique puisque sa contribution sera prise en compte dans cette seconde Phase du dialogue national », a-t-il précisé.

Quant à la suite réservée aux contributions faites par des acteurs des deux phases, le membre du gouvernement a réaffirmé l’engagement de la majorité et de l’opposition de veiller à leur application.

« Les débats, les propositions des deux forums à la sortie des panels, n’engagent que les participants eux-mêmes, car par la suite, il faut les introduire dans l’ordonnancement juridique de notre pays pour les convertir en textes de lois ; et tout mettre en œuvre pour leur applicabilité intégrale : c’est la Phase post-Dialogue politique au court de laquelle il est procédé au suivi-évaluation de la mise en œuvre des Actes du Dialogue.

Elle nécessite un suivi à parité, Majorité-Opposition, et la mise en place d’un cadre approprié défini à cet effet. Fruits de leur volonté politique partagée, de leur consensus dynamique et de leur détermination, les parties prenantes, Majorité et Opposition, s’engagent à respecter les Actes du Dialogue politique et à tout mettre en œuvre pour leur application intégrale.

Ces Actes reçoivent force obligatoire dès leur introduction dans l’ordonnancement juridique national, par l’adoption de textes législatifs (Constitution, Lois organiques et ordinaires) et réglementaires (décrets, arrêtés et décisions), selon les procédures requises. Bien entendu nous n’en sommes pas encore là, mais gardons l’espoir que l’Esprit de Dieu nous accompagne comme depuis le début », a-t-il rappelé.

S’exprimant sur la tenue de la phase citoyenne, le Ministre d’Etat a exprimé sa satisfaction, quant au bon déroulement des travaux dix jours durant. 
« La phase citoyenne s’est déroulée dans de très bonnes conditions et parfois au-delà de nos espérances, surtout en ce qui concerne la participation. Les inscrits ont exprimé leurs attentes, selon les modalités définies par le Bureau », a-t-il dit.