ACCUEIL > POLITIQUE > Dialogue politique : le gouvernement promet d’améliorer l’organisation


Dialogue politique : le gouvernement promet d’améliorer l’organisation

  2 avril 2017 à 18h00min 0 Commentaire(s)


Le porte parole du gouvernement gabonais, Alain Claude Bilié-By-Nzé a rassuré, au cours d’une conférence de presse, animée vendredi au stade de l’amitié sino gabonaise, lieu de la tenue du dialogue politique, que l’organisation de ces assises, qui connait actuellement des manquements, va s’améliorer de manie progressive.

Pour Alain Claude Bilié-By-Nzé, le comité d’organisation du dialogue s’attèle actuellement à élaguer les insuffisances qui font l’objet des plaintes de la part des participants.

« Les organisateurs sont actuellement entrain de trouver les solutions pour le transport des participants, en vue de mettre en place un système de navette de bus et organiser sur place des pauses-café. Nous venons à peine de démarrer le dialogue et au fur et à mesure nous allons ajuster et j’en profite pour solliciter l’indulgence des participants », a-t-il dit.

« Les choses vont se mettre progressivement en place. Nous avons plusieurs semaines à passer ensemble ici. Nous allons régler petit à petit ces problèmes d’intendance, en espérant ne pas trop gêner les participants », a-t-il indiqué.
Le ministre d’Etat en charge de la communication est également revenu sur les objectifs de la phase citoyenne du dialogue et ainsi que les résultats attendus.

« La phase citoyenne du Dialogue politique a démarré le 29 mars 2017 au Stade de l’amitié sino-gabonaise d’Angondjé. Plus 1200 associations enregistrées présentent leurs propositions susceptibles d’améliorer le vivre ensemble gabonais. Le dialogue politique voulu par le président Ali Bongo Ondimba devra déboucher sous fond de réformes multiformes. Il a pour but essentiel l’ouverture à de nouvelles possibilités visant à consolider les valeurs démocratiques et républicaines de paix, d’unité nationale et de respect de la dignité humaine », a rappelé le porte parole du gouvernement.

Les travaux se tiennent en plénière au sein de panels, 4 au total, répartis selon les thématiques à savoir : la Réforme des institutions et consolidation de l’Etat de droit démocratique, la Réforme de l’Etat, la Modernisation de la vie publique ainsi que la Consolidation de la paix et de la cohésion nationale.

Joel Tatou : Gabontribune