ACCUEIL > SOCIETE > Dialogue politique : les facilitateurs informés de leur mission pendant les assises


Dialogue politique : les facilitateurs informés de leur mission pendant les assises

  30 mars 2017 à 22h17min 0 Commentaire(s)


Le Premier ministre en sa qualité de président du comité ad hoc charger de préparer l’organisation du dialogue politique, Emmanuel Issoze Ngondet a reçu mardi au stade d’Agondjé au Nord de Libreville, où se déroulent les assises, les facilitateurs dudit dialogue en vue de leur rappeler la mission qui leur est assignée.

Le Premier ministre a tout d’abord reçu les hommes de Dieu notamment le président de l’Eglise Evangélique du Gabon, Jean Jacques Ndong Ekouaghé, l’Archevêque de Libreville, Monseigneur Basile Mvé Engone, le président du conseil supérieur des affaires islamique du Gabon, l’Imam Osséni et le pasteur Francis Michel Mbadinga, représentant de la convention pentecôtiste et charismatique de réveil.

« Nous avons été honorés par le Premier ministre et le ministre d’Etat en charge du dialogue politique, pour nous rappeler les dispositions du rapport final du comité ad hoc et plus précisément du rôle qui est attendu des facilitateurs. Entend que facilitateur ayant une mission de rassembler et d’unir, nous voulons simplement remercier les membres du gouvernement qui nous ont reçu et tous ceux qui ont eu l’initiative d’introduire Dieu, et de permettre que les leaders qui font la promotion de valeurs puissent être associés à cette initiative.

Le rôle qui est le nôtre ne nous permet pas de nous étendre à la presse. Nous devons pouvoir discrets pour mieux jouer le rôle qui est le nôtre », a indiqué le pasteur Francis Michel Mbadinga, s’exprimant au nom de tous au sortir de la rencontre.
Il a également encouragé les participants à se mettre au travail pour le bien du pays.

« Nous demandons aux participants de travailler. Si les gens ont accepté de dialoguer, cela signifie qu’ils aiment le pays. On ne peut pas en même dialoguer et s’étendre sur les problèmes. Il faut apporter des solutions », a conclu l’Homme de Dieu.
Après les représentants des confessions religieuses, le tour est revenu aux anciens Premiers ministres, Paulin Obame Nguéma, Paul Biyoghé Mba et Daniel Ona Ondo de rencontrer Emmanuel Issozé Ngondet.

« Nous sommes un cadre précis à savoir le dialogue politique du Gabon. Il est normal que le Premier ministre recueille tous les sentiments des hommes politiques y compris ceux qui sont à la retraite comme moi, sur le bien fondé de cette initiative. J’ai répondu positivement parce que dans la vie, il n’y a que la parole dans la vie, il n’y a que la parole qui compte. Celui qui ne parle pas non seulement n’agit pas, mais on ne sait pas ce qu’il fait et on n’avance pas.

Parler c’est la vie et nous avons nos coutumes dans nos villages où quel quelqu’un qui ne veut pas te parler, qui ne veut rien faire avec toi parle ne parle pas. Alors qu’en parlant on s’ouvre à l’autre pour que le les solutions apparaissent(…)En gros, il s’est agi du cadre du dialogue politique qui se déroule en ce moment », a dit l’ancien Premier ministre de feu Omar Bongo Ondimba, Paulin Nguema.