ACCUEIL > POLITIQUE > Discours à la Nation, 17 Août 2018 : Les quatre nouveaux critères d’attribution de bourses


Discours à la Nation, 17 Août 2018 : Les quatre nouveaux critères d’attribution de bourses

  17 août 2018 à 19h04min 0 Commentaire(s)


En lieu et place d’un modèle actuel jugé improductif, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a annoncé, jeudi soir, dans son traditionnel discours à la Nation, de nouvelles conditions d’attribution de bourses qui vont désormais prendre en compte le mérite, le statut social des parents de l’étudiant, l’âge, et l’orientation scolaire.

Ainsi que l’avaient déjà évoqué les acteurs de l’Enseignement Supérieur, les critères d’attribution des bourses d’études vont bel et bien changer dès l’an prochain. Confirmation en a été faite, jeudi soir par le président de la République, Ali Bongo ondimba, au cours de son discours à la Nation.

Le chef de l’Etat a, en effet, annoncé que la bourse sera désormais attribuée aux étudiants « sur la base de critères sociaux et académiques. Autrement dit, au mérite, et en tenant compte du revenu des parents ». Et d’ajouter qu’« en outre, les bourses seront principalement octroyées dans les filières pour lesquelles les besoins en termes d’emplois sont nombreux ». Soit les filières techniques, professionnelles et scientifiques, plus réclamées dans le monde de l’emploi. 

Une limite d’âge, qui n’a pas été annoncée, sera également instaurée. Des réformes qui ne vont pas faire que des heureux, mais qui sont impérieuses, parce que le modèle actuel d’attribution des bourses a produit « des résultats plus que médiocres au fil des ans », a justifié le président de la République. 

Et ce dernier d’indiquer, par exemple, pour le déplorer, qu’entre 2012 et 2018, 600 milliards de nos francs ont été dépensés sur 800 mille bourses, pour des résultats « pas au rendez-vous » pour le Gabon. C’est donc une réforme en vue de résultats plus probants. Une efficacité dont on peut enfin comprendre la recherche, au moment où le pays traverse des tensions de trésorerie particulières.