ACCUEIL > SOCIETE > Dynamique Unitaire appelle à la mobilisation contre l’Ordonnance 016


Dynamique Unitaire appelle à la mobilisation contre l’Ordonnance 016

  27 mai 2018 à 22h17min 0 Commentaire(s)


Le président de la centrale syndicale Dynamique Unitaire (DU), Jean-Rémy Yama, a appelé les travailleurs, mardi dernier à Oyem, dans la province du Woleu-Ntem (nord) à la mobilisation contre la mise en vigueur de l’Ordonnance 016 relative au statut général de la Fonction publique.

En campagne de sensibilisation depuis la semaine dernière dans le septentrion, à l’intention des travailleurs et autres retraités affiliés à la centrale syndicale Dynamique unitaire, le directoire, venu de Libreville a, au cours de sa 3ème et dernière étape dans le Woleu-Ntem, organisé, mardi en fin de matinée à la Place des fêtes d’Oyem, une Assemblée générale en vue d’évoquer la fameuse Ordonnance 016. Il était donc question de conscientiser, informer et sensibiliser les intéressés sur la porté des réformes en cours à la Fonction publique.

Intervenant après ses camarades membres de DU, Louis Patrick Mombo et Marcel Libama, qui ont dénoncé le texte incriminé et le gouvernement quant au respect scrupuleux de ses engagements, Jean-Rémy Yama a déclaré qu’ils ont préféré entamer leur sortie à l’intérieur du pays par le Woleu-Ntem, du fait que cette province est à l’avant-garde de tous les combats syndicaux menés au Gabon.

Les dispositions qui fâchent dans cette ordonnance, selon DU, sont notamment l’exclusivité de l’avancement au mérite comme mode de progression dans la carrière ; la réduction du nombre de groupe d’emplois ouverts aux agents publics non permanents ; le retrait du domaine législatif de toutes les dispositions relatives à la rémunération des agents publics, l’instauration du paiement au trentième, ainsi que la suppression de l’indemnité de services rendus accordée aux fonctionnaires et aux non fonctionnaires.
« Dynamique Unitaire ne vous décevra pas, car le Woleu-Ntem a toujours été à l’avant-garde de toutes les luttes, notamment sociales au Gabon ; nous comptons sur vous », a-t-il lancé.

C’est ainsi que M. Yama a invité les adhérents de DU à barrer la route à l’ordonnance incriminée. Car, a-t-il expliqué, si ledit texte est appliqué, il aura des répercutions sur l’agent public, l’agent de la main d’œuvre non permanente et le retraité.
« Le 30 juin est la date de validation de l’ordonnance susvisée, choisie par le Parlement. Nous demandons aux travailleurs et retraités gabonais d’être mobilisés pour cette échéance. En cas de mise en application du texte, nous nous battrons ensemble pour y faire échec », a conclu Jean-Rémy Yama.

Le directoire de DU a profité de l’occasion pour mettre en place une antenne provinciale de DU, dirigée par Hubert Zomo, par ailleurs président provincial du Syndicat des agents de santé (Synaps).