ACCUEIL > POLITIQUE > Ecole d’Etat major de Libreville/ Fin de stage...


Ecole d’Etat major de Libreville/ Fin de stage...

  17 juillet 2020 à 22h12min 0 Commentaire(s)


Ecole d’Etat major de Libreville/ Fin de stage de la 25e promotion

La vingt cinquième (25e) promotion de l’école régionale d’état major de Libreville, vient de recevoir les parchemins marquant la fin de stage, une formation axée sur quatre mois. Les enseignements donnés par un directoire et un corps professoral à 100% gabonais, ont été à la hauteur et démontrent de l’intérêt et du sérieux accordés par les plus hautes autorités du pays à la fois sur la qualité de formation des officiers gabonais, ainsi que sur le maintien de la paix dans la sous région.

Pour l’Ambassadeur de France au Gabon, les lauréats ont reçu une formation de qualité et devraient être désormais compétitifs sur le plan national et international à partir de leurs différents état majors. Pour lui, ces officiers qui viennent d’intégrer une communauté d’état major d’excellence reconnue et respectée, seront évalués lors des opérations de maintien de la paix à travers le continent et au-delà. C’est à cela qu’ils ont été formés.

L’école d’état major de Libreville, véritable creuset de la diversité et de l’intégration africaine une école d’excellence régionale qui démontre s’il en était encore besoin, du prix qu’accordent les plus hautes autorités Gabonaises en matière de formation de l’élite militaire dans notre pays.

Et selon le ministre gabonais en charge de la défense nationale, Rose Christiane Ossouka Raponda, les résultats engrangés dans cette école au fil des années obéissent à une logique, notamment la compréhension des grands enjeux géo-politiques et stratégiques actuels. Par conséquent, la montée en puissance des états-majors multinationaux et la multiplication des opérations de maintien de la paix font émerger un besoin croissant des officiers bien former pour les pays d’Afrique. « Toutes les armées dans le monde multiplient aujourd’hui, de plus en plus d’effort, pour être capable de répondre avec opérationalité, efficacité et compétences, aux défis imposés par notre environnement en perpétuel et dangereuse mutation », a-t-elle déclarée.

Des sages conseils ont été prodigués aux lauréats par le représentant du parrain, appelant les uns et les autres au sérieux dans le travail, avec pour maître mot, la discipline et le respect mutuel, gage de longue et paisible carrière militaire.

La vingt cinquième promotion de l’école d’état major de Libreville a choisi pour parrain, le général du corps d’armée, Grégoire Nkouna. Issus de six sept nationalités africaines, les cinquante neuf officiers sont donc attendus chacun dans son état-major.

Gabontribune/ Joel Tatou