ACCUEIL > FAITS DIVERS > Elle écope de 10 ans de réclusion criminelle pour trafic sur mineur


Elle écope de 10 ans de réclusion criminelle pour trafic sur mineur

  30 mars 2019 à 22h29min 0 Commentaire(s)


Dame Dawé, de nationalité Béninoise, a été condamné, ce vendredi 29 mars, à l’occasion de l’audience d’ouverture de la session criminelle à la Cour d’appel judicaire de Libreville, à 10 ans de prison à sortie d’une amende de 2 millions de F CFA pour des faits de trafics, travaux forcés et maltraitance d’une fille de 15 ans. 

Elle a opposé le ministère public et dame Dawé à qui il a été reproché l’introduction illégale, travaux forcés et maltraitance d’une mineure de moins de 15 ans, des faits condamnables par la justice gabonaise notamment dans les articles 1, 2 de la loi 9/02, datant de 2004 réglementant le trafic des enfants en République Gabonaise.

Dame Dawé a écopé de dix ans de prison, à sortie d’une amende de deux millions de francs et d’une interdiction de séjour de 10 ans au Gabon, pour des faits de trafics, travaux forcés et maltraitance d’une fille de 15 ans qu’elle a fait venir du Bénin.
Les faits remontent à juillet dernier, à la gare routière de Libreville, une jeune fille de moins de 15 ans, Seynou, est appréhendée par la police gabonaise, sur sa tête une cuvette d’arachides. Ce, en dépit de la réglementation et des différentes sensibilisations y relatives.

Malgré la plaidoirie de son avocat, elle tombe sur le coup de la loi.La cour s’est retirée pour se concerter avant de se prononcer. Le rendu, a été très dissuasif, pour les potentiels contrevenants. La cour a requit 10 ans de réclusion criminelle, deux millions de frais et dommage, à sorti d’une interdiction de séjour de 10 années au Gabon.