ACCUEIL > ECONOMIE > Énergie : Le Gabon n’est pas autosuffisant en production d’électricité


Énergie : Le Gabon n’est pas autosuffisant en production d’électricité

  23 octobre 2020 à 00h44min 0 Commentaire(s)


Le Gabon a produit 1103,5 GWh d’électricité à partir des centrales hydroélectriques en 2018, selon un rapport de MarketInsightsReport, un prestataire spécialisé en études de marché basé en Caroline du Nord. Une production insuffisante puisque cette année-là, le pays a dû importer 403 GWh d’électricité provenant de lignes de réseau étrangères pour répondre à ses besoins en électricité.

Le pays d’Ali Bongo peine à couvrir ses besoins en d’électricité. C’est l’une des informations contenues dans le « Rapport d’étude du marché mondial de l’énergie au Gabon pour la période 2020-2025 », publié en octobre par MarketInsightsReport, un prestataire spécialisé en études de marché basé en Caroline du Nord, aux États-Unis.

Selon le rapport, « l’hydroélectricité est l’une des principales sources d’électricité au Gabon. En 2018, le pays a produit 1103,5 GWh d’électricité à partir des centrales hydroélectriques. Cependant, le pays est toujours dépendant de l’importation d’électricité et en 2018, il a importé 403 GWh d’électricité provenant de lignes de réseau étrangères pour répondre à ses besoins en électricité ».

MarketInsightsReport soutient également que « le Gabon est l’un des pays les plus riches d’Afrique centrale, où l’électrification urbaine a atteint plus de 97 % en 2019. Cependant, l’accès à l’électricité dans les zones rurales est encore faible par rapport aux zones urbaines ». Face à la demande croissante en électricité, le ministère de l’Énergie a prévu d’augmenter les capacités de production d’hydroélectricité dans les années à venir, pour rendre le Gabon autonome et réduire les importations d’électricité.

Plusieurs projets sont ainsi prévus à cet effet. Il s’agit notamment de la construction des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim (73 MW) et de Dibwangui (15 MW), financés par la Banque africaine de développement (Bad) et le consortium GPC-Eranove. Ces projets devraient ainsi permettre de couvrir le marché de l’électricité au Gabon, devrait enregistrer un taux de croissance annuel composé(TCAC) de plus de 3,4% sur la période 2020-2025.