ACCUEIL > SOCIETE > Environnement : L’ODDIG sollicite l’expertise de l’UOB


Environnement : L’ODDIG sollicite l’expertise de l’UOB

  8 octobre 2017 à 23h16min 0 Commentaire(s)


L’Observatoire de promotion de développement durable, de produits et services des industries du Gabon (ODDIG) a récemment signé une convention avec l’Université Omar Bongo (UOB), pour la redynamisation des cycles Master et Doctorat spécialisés dans la recherche en Environnement.

La convention liant, depuis le 4 octobre, les deux nouveaux partenaires permettra, selon Nicaise Moulombi de « redynamiser les cycles Master de recherche en Environnement, Développement durable, et Doctorat de la Chaire Cemac en Environnement, piloté par le département de Géographie de l’UOB ». Pour le directeur exécutif de l’ODDIG, il s’agit notamment de « contribuer à la structuration et l’éclosion d’un pôle de haut niveau de formation et de recherche en management-politiques-finances appliquée aux ressources naturelles renouvelables et non renouvelables, et aux changements climatiques », rapporte le site Gaboninitiatives.com.

Signée en présence du représentant résident par intérim de la Banque africaine de développement (BAD), de la patronne de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI), ainsi que des représentants des organisations de la société civile gabonaise, cette convention entre dans le cadre du Programme national d’évaluation environnementale des sites industriels et des services environnementaux (Pesise), piloté par l’Oddig. D’un montant de plus de 807 millions de francs CFA, un don de la BAD, ce programme vise l’amélioration des conditions d’existence des populations par la promotion d’un développement industriel à faible empreinte écologique, la lutte contre les effets des changements climatiques et la transformation structurelle de l’industrie minière.

Parmi les objectifs assignés au partenariat entre l’ODDIG et l’UOB, l’on site « la transformation progressive du département de Géographie en institut des sciences géographiques, de la mer et de l’environnement », ainsi que l’implantation prochaine d’un ensemble de partenaires de l’ODDIG au sein de l’UOB, en vue de booster l’employabilité et l’insertion des jeunes dans le domaine de l’environnement.

Dans le cadre de la délocalisation annoncée de l’Executive Master of Business Affairs (EMBA) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), devant permettre d’assurer une co-diplomation dans diverses spécialités, telles que la gestion, le commerce international, le tourisme ; Marc-Louis Ropivia le recteur de l’UOB et Nicaise Moulombi devraient se rendre « avant la fin de cette année 2017 » à l’UQAM, pour la signature d’une convention tripartite UQAM-UOB-ODDIG.