ACCUEIL > SPORTS > FOOTBALL : Les clubs gabonais menacés de ne pas prendre part aux compétitions africaines l’année prochaine


FOOTBALL : Les clubs gabonais menacés de ne pas prendre part aux compétitions africaines l’année prochaine

  27 mai 2018 à 22h35min 0 Commentaire(s)


Très préoccupée par la précarisation dans laquelle vivent les footballeurs évoluant dans les championnats de D1 et D2 gabonais, la Confédération africaine de football (CAF) a sommé la Fégafoot de mener des démarches afin que la situation des joueurs soit régularisée, au cas contraire, les clubs gabonais ne prendront pas part aux compétitions africaines l’année prochaine.

Les clubs gabonais pourraient ne pas participer aux compétitions africaines l’année prochaine en raison de la situation de précarité des footballeurs évoluant dans les championnats nationaux (D1 et D2). Cette information a été donnée le 23 mai dernier, par le président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), Pierre Alain Mounguengui, au cours de la séance de travail qu’il a eue avec le ministre des Sports, Alain-Claude Bilié-By-Nzé.

Pour rappel, cela fait déjà six mois que la majorité des joueurs des deux championnats n’ont pas perçu leurs émoluments. Ajouter à cela, l’arrêt des championnats depuis le 16 mars dernier pour raison de finances. Pour exprimer leur mécontentement, une cinquantaine de footballeurs ont pris d’assaut la cour de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), pour attirer l’attention du patron de l’institution, Pierre Alain Mounguengui.

Reçus par ce dernier, les joueurs grévistes ont dénoncé les démarches de la Ligue nationale de football professionnel et de la Fégafoot auprès de la tutelle au sujet de la reprise du championnat, ce week-end, sans au préalable impliquer les acteurs. « Le but de cette action pacifique visait à dénoncer et interpeller les instances sur l’importance d’impliquer les acteurs lors de la prise de décisions concernant le football gabonais. C’est le cas de la reprise du championnat national, annoncée pour samedi prochain », a indiqué Rémy Ebanéga, président de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon.

Sensible à la situation des joueurs qui cumulent des impayés de salaires de six mois, le président de la Fégafoot, a rassuré les joueurs grévistes que son institution est préoccupée par leur pénible situation. Occasion à M. Mounguengui de brandir à ses hôtes, la lettre de la CAF demandant à la Fégafoot de trouver une solution idoine, dans les délais les plus brefs.

Face à cette situation malheureuse, qui n’honore pas le football gabonais, Pierre Alain Mounguengui, a indiqué aux joueurs que le ministre des Sports est désormais au fait de la situation et il entend rencontrer dans les prochains jours le président de la Linaf. Selon le locataire de la maison Alexandre Samba, le ministre des Sports, aurait donné des instructions fermes pour que tous les salaires des joueurs soient payés.
Au cas où la situation des footballeurs ne se régularise pas, Pierre Alain Mounguengui a indiqué au ministre des Sports : « Nous avons une épée de Damoclès suspendue sur notre tête, la Confédération africaine de football menace de ne pas accepter les clubs gabonais en compétitions interclubs l’année prochaine », a-t-il déclaré.