ACCUEIL > SOCIETE > Fin de la 35e conference du district 9150


Fin de la 35e conference du district 9150

  19 avril 2017 à 00h38min 0 Commentaire(s)


Serge Daouda Manani concrétise son ambition

La 35e conférence du district 9150 s’est achevé le week-end écoulé. A deux mois de la fin de son mandat, le gouverneur dudit district, Serge Daouda Manani se dit satisfait de par cette organisation.

C’était une ambiance de grand jour, ce 15 avril au centre culturel français, lieu où c’est tenu la cérémonie solennelle de clôture de la 35e conférence du district 9150 du rotary international. Hymne du district, animations et danses folkloriques ont agrémenté l’événement. Tout au long des manifestations, l’étape la plus importante, a été celui de la fin, marqué par la lecture des motions de remerciements lu par "l’ami" Ghislain Mathé Ogala, suivit de la remise des prix, PHF et dons majeurs.

A priori, la conférence de Libreville ne servait pas de cadre pour le bilan du mandat du responsable de ce district. Mais à la question de savoir qu’en était il de ce dernier ? La réponse de Serge Daouda Manani était sans ambiguïté, << on peut dire que les objectifs ont été atteint à 2 mois de la fin de mon mandat. Pour preuve, le nombre important de personnes réunies pour la première fois dans une conférence de district soit près de 600 participants. La valeur des actions menées sur le terrain évaluer à 4 millions de dollars, la création de 4 nouveaux clubs dont deux seront bientôt achevé pour en faire 6. En plus la visite des clubs dans tout le district, la première du genre...Un exploit dont le mérite ne me revient pas seulement, mais à tous les rotariens pluriels, qui ont cru en moi>> a t- il exprimé, après avoir présenté son successeur, gouverneur élu, Frederick Bishahushi et le gouverneur nommé, Jérémie Mouyokani.

Au final, ces assises avaient un menu suffisamment riche pour nourrir l’utile, comme événements précités et l’agréable, déjeuner, grande soirée de gala du gouverneur et visites diverses. Tout est bien qui finit bien. L’ambition première étant atteinte, le district 9150 entend bien relevé d’autres défis.

Nathan Moore